Maisons, fermes

Désignation

Dénomination de l'édifice

Maison ; ferme

Titre courant

Maisons, fermes

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Lot-et-Garonne (47) ; Clairac

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Tonneins

Nombre d'édifices concernés par l'étude

339 repérées ; 30 étudiées

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

15e siècle (?) ; 16e siècle (?) ; 17e siècle ; 18e siècle ; 19e siècle ; 20e siècle

Description historique

En ville, si seul un vestige de maison du 13e siècle a été repéré, rue Jeanne-d'Arc, plusieurs habitations de la fin du Moyen Age et du 16e siècle subsistent encore. Durant le 17e siècle, période intense de reconstruction, certaines maisons paraissent édifiées en lotissement concerté, notamment le long de l'actuelle rue Gambetta ; elles sont aisément reconnaissables à leur rythme ternaire en façade : demi-travée/travée/demi-travée. Les maisons du 18e siècle sont habituellement identifiables à leurs ouvertures en arc segmentaire. Au 19e siècle, souvent seules les façades sont reconstruites, en conformité avec les plans d'alignements de 1834 et 1867. En campagne la maison située au lieu-dit Buscailles au nord-est du bourg près de la départementale 911 est la plus ancienne repérée (15e ou 16e siècle). Bon nombre de maisons ou de fermes ont été construites ou remaniées principalement au 19e siècle, ou restaurées au 20e siècle.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire ; moellon ; enduit

Matériaux de la couverture

Tuile creuse ; tuile mécanique

Commentaire descriptif de l'édifice

En ville, le matériau de construction le plus couramment utilisé depuis le Moyen Age est la brique, associée à la pierre de taille en soubassement. Le recours au pan-de-bois est généralisé au 16e siècle ; les maisons de brique, telle celle rue du Cheval-Blanc, sont toutefois peu datables, le module des briques n'ayant que peu évolué jusqu'au 19e siècle. Au 17e siècle, les façades sont habituellement en pierre de taille, en assises alternées avec de la brique (et enduites ?) au 18e siècle. Le calcaire gris de l'Agenais, résistant, est réservé aux structures, alors que l'emploi du calcaire blanc est privilégié pour les éléments moulurés. En campagne, la plupart des maisons et fermes repérées isolées ou en écart, sont construites en moellon de calcaire recouvert d'un enduit.

Commentaires d'usage régional

Ferme en corps de bâtiment unique. Logis indépendant avec dépendances indépendantes. Ferme ou écart en plusieurs corps de bâtiment associés par des parties communes

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2001

Date de rédaction de la notice

2001

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Beschi Alain ; Charneau Bertrand

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier collectif

Adresse du dossier Inventaire

Région Nouvelle-Aquitaine - Service du Patrimoine et de l’Inventaire, site de Bordeaux - 5, place Jean-Jaurès 33000 Bordeaux - 05 57 57 72 37