Couvent de passionistes dit monastère de Latané

Désignation

Dénomination de l'édifice

Couvent

Genre du destinataire

De passionistes

Précision sur la dénomination de l'édifice - hors lexique

Monastère

Appelation d'usage

Monastère de Latané

Titre courant

Couvent de passionistes dit monastère de Latané

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Lot-et-Garonne (47) ; Tonneins

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Tonneins

Lieu-dit

Latané

Références cadastrales

2000 ZC 53

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1875

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Description historique

L'initiative de la construction revient à Mlle Léonie de Chaussenque héritière et dévote. Elle fait don des terres et d'une somme pour la construction afin de fonder un monastère pour les pères Passionistes (congrécation de prédicateurs itinérants). Le monastère est construit selon les plans de l'architecte bordelais Jean-Jules Mondet. Henri Rouleau est l'entrepreneur de maçonnerie. En 1878 la chapelle est construite mais non terminée. Le reste des bâtiments (réfectoire, une vingtaine de cellules etc.) seront construits. Le chantier du monastère s'arrêtera là probablement pour des raisons financières. Les religieux Passionistes ont résidé sur les lieux jusqu'en 1935.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moellon, enduit

Matériaux de la couverture

Tuile creuse

Typologie de plan

Plan allongé

Description de l'élévation intérieure

2 étages carrés

Partie d'élévation extérieure

Élévation ordonnancée

Commentaire descriptif de l'édifice

L'ensemble des bâtiments forme un plan en U. L'église construite selon un plan allongé au transept non saillant, est de style néo-roman. Le couvrement n'a pas été posé, les chapiteaux sont épannelés. L'ensemble des bâtiments est construit en moellons de calcaire recouvert d'un enduit (les murs de l'église ont été décrépi récemment). Le toit de la nef de l'église est couvert de tuiles creuses. Les bas-côtés et les bâtiments conventuels sont couverts de tuiles mécaniques. Le rez-de-chaussée des bâtiments conventuels est occupé par des cuisines, un réfectoire, des salles de réunions. A l'étage, des cellules sont disposées de part et d'autre d'un couloir.

Protection

Référence aux objets conservés

IM47002973, IM47003007

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété d'une personne morale

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2000

Date de rédaction de la notice

2000

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Charneau Bertrand

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Nouvelle-Aquitaine - Service du Patrimoine et de l’Inventaire, site de Bordeaux - 5, place Jean-Jaurès 33000 Bordeaux - 05 57 57 72 37