lotissements concertés

Désignation

Dénomination

lotissement concerté

Appellation et titre

Colisson ; Sivestre ; Bordevielle ; Castillou (Le) ; Constantin ; Berger (Germillac) ; Bernède ; Pavillon (Le) ; Merle (Le) ; Rebonbon ; Peyreblanque ; Dubosq ; Boucheraud ; Cantaud ; Venés ;

Titre courant

lotissements concertés

Localisation

Localisation

Aquitaine 47 Tonneins

Aire d'étude

Tonneins

Référence cadastrale

2000 AD 1 à 112, 487 à 523, 320 à 394, 2000 AH 100 à 425

Décompte des oeuvres recensées

18 repérés, 1 étudié

Historique

Datation des campagnes principales de construction

3e quart 20e siècle, 4e quart 20e siècle

Commentaire historique

Les lotissements concertés de Tonneins traduisent l'extension urbaine de la commune vers le nord-ouest et vers le nord-est (section AD du cadastre) puis plus tardivement vers l'est (section AH du cadastre). Le lotissement Colisson (rue Gabriel Vincent, rue Jean Gallia, rue Albert camus) a été établi à partir de 1960. Il comporte 83 maisons. Les habitations, à architecture imposée, sont mitoyennes (2 séries de douze maisons rue Gabriel Vincent) ou mitoyennes deux par deux (rue Joliot Curie). Le lotissement du quartier Silvestre (avenue Bernard Palissy, avenue du Maréchal Juin, avenue de Beauregard) établi à partir de 1968, est constitué d'une centaine de maisons le plus souvent avec soubassement (garage, cellier) et 1 étage d'habitation accessible par un escalier extérieur conduisant à une terrasse qui se développe sur les 2 tiers de la façade antérieure. Les lotissements Le Merle (50 maisons) , Dubosq (40 maisons) , Peyreblanque (20 maisons) , Boucheraud (30 maisons) ont été établis dans les années 1980-1989. Les habitations, à architecture imposée, sont de petites constructions en rez-de-chaussée avec garage attenant.

Description

Matériau du gros-oeuvre et mise en oeuvre

parpaing de béton, enduit

Matériau de la couverture

tuile creuse mécanique

Vaisseau et étage

rez-de-chaussée, 1 étage carré

Type de la couverture

toit à longs pans, pignon couvert

Emplacement, forme et structure de l’escalier

escalier hors-oeuvre

Commentaire description

Nombre de lotissements sont remarquables sur le cadastre par leurs plans rayonnant autour d'une petite place.

Statut juridique

Statut de la propriété

propriété privée

Références documentaires

Date d'enquête

2000

Crédits

© Inventaire général

Date de rédaction de la notice

2000

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Charneau Bertrand

Cadre de l'étude

inventaire topographique

Dossier

dossier collectif