Église paroissiale, puis prieuré de bénédictines Saint-Martin

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale, prieuré

Genre du destinataire

De bénédictines

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Martin

Titre courant

Église paroissiale, puis prieuré de bénédictines Saint-Martin

Localisation

Localisation

Occitanie ; Lot (46) ; Martel

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Lot

Canton

Martel

Lieu-dit

Louchapt

Références cadastrales

2009 AP01 194

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En écart

Partie constituante non étudiée

Cimetière

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

10e siècle (?), 11e siècle (?), 2e moitié 12e siècle, 3e quart 19e siècle

Description historique

L'église aurait dépendu de l'abbaye de Souillac au 12e siècle. D'après l'abbé Clary (1986), le prieuré existait au moins au début du 14e siècle, et il a dépendu de l'abbaye de bénédictines de Brageac, dans le Cantal, jusqu'à la Révolution. Les techniques de construction de l'élévation ouest peuvent permettre d'évoquer les constructions du 10e ou du 11e siècle. Le plan de l'abside ainsi que le décor sculpté de ses modillons et des chapiteaux de la fenêtre d'axe conduisent à dater cette partie de l'édifice de la deuxième moitié du 12e siècle. Le clocher-mur, dans son état actuel, est sans doute postérieur. Les deux chapelles nord et sud sont construites, ou reconstruites, en 1867, et les murs de la nef sont surélevés (Chaumet, 1991).

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, pierre de taille, moellon, enduit

Matériaux de la couverture

Ardoise

Typologie de plan

Plan en croix latine

Description de l'élévation intérieure

1 vaisseau

Typologie du couvrement

Cul-de-four ; fausse voûte d'ogives

Typologie de couverture

Toit à longs pans, croupe, croupe polygonale

Commentaire descriptif de l'édifice

L'élévation ouest est construite en petits moellons assisés et elle inclut un portail, aujourd'hui muré, dont l'arc en plein cintre, outrepassé, est composé de claveaux de tuf et dont le seuil se trouve très haut par rapport au sol de la nef. La chaîne d'angle sud-ouest est également en tuf. Des assises en arêtes de poisson apparaissent dans le haut des murs, mais elles résultent peut-être de réfections modernes. Seule une analyse archéologique des maçonneries permettrait de préciser ce premier état.
L'église présente une abside polygonale en pierre de taille dont la corniche est soutenue par des modillons sculptés ; la fenêtre d'axe, en plein cintre, comporte à l'extérieur comme à l'intérieur des chapiteaux dépourvus de tailloir. La qualité du décor sculpté de l'abside est sans rapport avec l'archaïsme des chapiteaux de l'arc triomphal, dont l'arc semble avoir été refait, comme peut-être le cul-de-four de l'abside. Les chapelles du 19e siècle sont bâties en moellon de tout venant et couvertes de fausses voûtes d'ogives à nervures en bois.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Indexation iconographique normalisée

Tête humaine ; animal ; ornement géométrique

Description de l'iconographie

Les modillons de l'abside sont sculptés de têtes humaines et animales et de motifs géométriques. Les chapiteaux de la fenêtre d'axe de l'abside sont ornés l'un d'un oiseau aux ailes éployées, l'autre d'un personnage entre deux dragons, reprise avec une autre plastique d'un thème créé à Saint-Sernin de Toulouse et que l'on retrouve sur un chapiteau du cloître de Moissac.

Protection et label

Date et niveau de protection de l'édifice

1990/09/17 : inscrit MH partiellement

Précision sur la protection de l'édifice

Choeur (cad. AP 194) : inscription par arrêté du 17 septembre 1990.

Intérêt de l'édifice

À signaler

Observations concernant la protection de l'édifice

Son intérêt archéologique justifierait une protection en totalité de l'édifice.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2007

Date de rédaction de la notice

2009

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Séraphin Gilles, Scellès Maurice, Pêcheur Anne-Marie

Cadre de l'étude

Enquête thématique départementale (inventaire préliminaire des églises médiévales)

Typologie du dossier

Dossier individuel

église paroissiale, puis prieuré de bénédictines Saint-Martin
église paroissiale, puis prieuré de bénédictines Saint-Martin
© Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; © Conseil départemental du Lot
Voir la notice image