Château

Désignation

Dénomination de l'édifice

Château

Titre courant

Château

Localisation

Localisation

Occitanie ; Lot (46) ; Saint-Paul-Flaugnac

Précision sur la localisation

Commune fusionnée après inventaire ; autrefois sur commune de Flaugnac

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Lot

Canton

Castelnau-Montratier

Lieu-dit

Saint-Privat

Références cadastrales

2009 0B01 135

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

Limite 13e siècle 14e siècle, 15e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

17e siècle

Description historique

Une famille de Saint-Privat est connue depuis le 13e siècle : en 1240, un Raymond-Guillaume de Saint-Privat de la Lolmière, accompagné de son fils Bertrand, est témoin d'un échange de fiefs autour de Castelnau ; la famille s'est sans doute éteinte vers 1330, avec le mariage de Magne de Saint-Privat et de Bertrand de Cas (J. Lartigaut, 1984). La maison forte de la fin du 13e ou du début du 14e siècle (à en juger d'après les feuillages des chapiteaux conservés) a été remaniée au 15e siècle, avec en particulier l'adjonction d'une tour d'escalier au milieu de l'élévation nord. Une croisée, sur l'élévation sud, témoigne d'une campagne de travaux au 17e siècle.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, pierre de taille, moellon

Matériaux de la couverture

Tuile creuse

Description de l'élévation intérieure

Étage de soubassement, 1 étage carré

Typologie du couvrement

Typologie de couverture

Toit à longs pans, croupe

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier demi-hors-oeuvre

Commentaire descriptif de l'édifice

Le bâtiment de plan barlong présente sur son élévation nord une tour d'escalier demi-hors-oeuvre ; aucune trace du premier état n'apparaît sur la partie ouest, alors que la partie orientale conserve un jour au premier niveau et les vestiges d'une cheminée (attestant une structure disparue) au deuxième niveau. A l'est se développait un corps de bâtiment à un seul niveau dont subsiste le départ du mur sud ; l'angle nord-est du corps principal a en outre été remonté. Il communiquait avec le corps principal par deux portes couvertes par des arcs brisées et était équipée d'une cheminée dont subsistent les arrachements ; au deuxième niveau du corps principal, une fenêtre rectangulaire ouvrait au-dessus du toit du corps de bâtiment oriental. L'élévation sud présente au premier niveau une porte centrale couverte d'un arc brisé, à arêtes vives, et deux jours en meurtrière sur la partie ouest ; au 3e niveau, sur la partie est, est conservé le piédroit, avec les cordons d'appui et d'imposte, d'une fenêtre géminée ; deux chapiteaux-frises à groupes de feuilles molles sont en remploi sous l'appui d'une fenêtre moderne du deuxième niveau.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Indexation iconographique normalisée

Ornement végétal

Description de l'iconographie

Chapiteaux ornés de feuillages.

Protection

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2008

Date de rédaction de la notice

2009

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Séraphin Gilles, Scellès Maurice

Cadre de l'étude

Enquête thématique départementale (inventaire préliminaire de l'architecture civile médiévale)

Typologie du dossier

Dossier individuel

1/2
château
château
© Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; © Conseil départemental du Lot
Voir la notice image