Demeure dite "borie"

Désignation

Dénomination de l'édifice

Demeure

Titre courant

Demeure dite "borie"

Localisation

Localisation

Occitanie ; Lot (46) ; Lamagdelaine

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Lot

Canton

Cahors Nord Est

Lieu-dit

Reganhiac

Références cadastrales

1812 D3 1343, 2014 ZB 103

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

13e siècle, 1er quart 14e siècle

Description historique

La borie de Reganhiac doit son nom à une famille bourgeoise du Gourdonnais, établie à Cahors au milieu du 15e siècle. Antérieurement, il est possible qu'elle ait été connue sous le nom de "borie de Fortz", puis "borie de Clari". Les Fortz, famille bourgeoise cadurcienne avaient eux-mêmes succédé vers 1310 à un certain Arnal de Jean. La tour semble être l'élément le plus ancien de l'ensemble : elle peut remonter au second tiers du 13e siècle. Les archères du logis conduisent à le situer un peu plus tard, vers la fin du 13e siècle ou au début du siècle suivant.
L'abaque du chapiteau de la fenêtre du dernier étage de la tour est orné de deux poissons affrontés évoquant les armes de la maison de Balène. Celle-ci possédait bien un fief de la Madeleine mais il se trouvait en Figeacois.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Brique

Description de l'élévation intérieure

1 étage carré

Typologie du couvrement

Commentaire descriptif de l'édifice

La borie se compose d'un logis et d'une tour carrée séparés par une venelle. Le plan du logis esquisse la courbe d'une enceinte circulaire ou polygonale suggérant la contrainte topographique d'une ancienne motte. Le logis est édifié en briques. Le rez-de-chaussée correspond à une ancienne salle à vocation mixte : des archères et une tourelle de flanquement attestent son rôle militaire, tandis que des vestiges de fenêtres géminées à colonnettes et des latrines indiquent une fonction résidentielle. Elle était accessible de plain-pied. Ce rez-de-chaussée actuel a pu correspondre à un étage dans un état antérieur, au cas notamment où des fossés auraient été comblés. Les étages ont été remaniés à l'époque moderne. On y remarque les traces d'autres baies géminées. La tour de plan carré présente une fenêtre à colonnette au dernier niveau. Contrairement à celles du logis, elle est dépourvue de chanfreins et ses arcs sont à peine brisés.

Protection et label

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2006

Date de rédaction de la notice

2006

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Séraphin Gilles, Scellès Maurice

Cadre de l'étude

Enquête thématique départementale (inventaire préliminaire de l'architecture civile médiévale)

Typologie du dossier

Dossier individuel

demeure dite 'borie'
demeure dite 'borie'
© Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; © Conseil départemental du Lot
Voir la notice image