Château fort, actuellement maison

Désignation

Dénomination de l'édifice

Château fort

Destination actuelle de l'édifice

Maison

Titre courant

Château fort, actuellement maison

Localisation

Localisation

Occitanie ; Lot (46) ; Corn

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Lot

Canton

Livernon

Références cadastrales

1840 C1 469 à 474, 498 à 502, 2014 C 429, 445, 446, 447, 631 à 634

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

13e siècle, 14e siècle

Description historique

Connus dès le début du 13e siècle, les Corn sont sans doute une branche cadette des Barasc, seigneurs de Béduer, apanagée à Corn, avec hommage aux Cardaillac après la vente par Arnaud de Barasc, en 1250, de la suzeraineté des terres de Corn et de Camboulit. La seigneurie semble être en indivision entre les Béduer et les Corn dès cette époque. En 1379, Corn ferait partie des places rachetées par le comte d'Armagnac, mais le capitaine anglais Bertrand de Basserat fait travailler aux fossés et aux fortifications en 1380 (G. Lacoste, 1885). En 1504, noble Sancho de Corn, seigneur d'Anglars, Jean de Béduer, et le Doyen de Figeac possèdent chacun un tiers de la seigneurie avec toutes justices, en indivis (L. d'Alauzier, 1984).
Les vestiges conservés témoignent d'un état du 13e ou du 14e siècle. Le donjon, connu par des photographies, a été mis à bas dans les années 1960.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, pierre de taille

Typologie du couvrement

Commentaire descriptif de l'édifice

Le château médiéval ne subsiste plus qu'à l'état de vestiges repérables dans les murs de soutènement du jardin ou des murs arasés, et dans les élévations de la maison actuelle qui en a occupé une partie. L'élévation ouest, sur la rue, présente au premier niveau une haute arcade de porte, brisée et chanfreinée. Sur l'élévation nord quelques pans de maçonnerie pourraient appartenir au Moyen Age. D'autres murs en pierre de taille apparaissent à l'intérieur au premier niveau. Sur le mur sud, dans le comble, apparaissent les pierres d'attente de la hotte pyramidale d'une cheminée. La base du donjon subsiste en bordure et au-dessous du jardin ; d'après des renseignements oraux, il y resterait le tiers d'une voûte en berceau plein-cintre ; sur le mur ouest sont conservés les piédroits d'une latrine.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2006

Date de rédaction de la notice

2006 ; 2014

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Séraphin Gilles, Scellès Maurice

Cadre de l'étude

Enquête thématique départementale (inventaire préliminaire de l'architecture civile médiévale)

Typologie du dossier

Dossier individuel

château fort, actuellement maison
château fort, actuellement maison
© Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; © Conseil départemental du Lot
Voir la notice image