Maison

Désignation

Dénomination de l'édifice

Maison

Titre courant

Maison

Localisation

Localisation

Occitanie ; Lot (46) ; Saint-Laurent-les-Tours

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Lot

Canton

Saint-Céré

Lieu-dit

Château (le)

Références cadastrales

2005 C 194

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En écart

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

Limite 15e siècle 16e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

13e siècle (?), 14e siècle (?)

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Merle (commanditaire)

Lieu de conservation d'un élément architectural déplacé

Parties déplacées à : 46, Loubressac

Description historique

Maison construite à la fin du 15e siècle ou du début du 16e siècle pour un membre de la famille de Merle ; l'élévation ouest conserve à sa base un pan de maçonnerie du 13e ou 14e siècle. En ruines en 1999, la maison a été depuis en partie reconstruite et restaurée. La cheminée aux armes des Merles, qui se trouvait encore dans la maison en 1950, a été remontée au château de Gamot, commune de Loubressac (V. Rousset, Deux maisons du castrum..., 2000, p. 131).

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moellon

Description de l'élévation intérieure

1 étage carré, étage de comble

Typologie du couvrement

Typologie de couverture

Toit à longs pans

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier de distribution extérieur

Commentaire descriptif de l'édifice

Maison de plan rectangulaire. L'élévation principale en pignon présentait un jour en rez-de-chaussée, une croisée à l'étage, une petite fenêtre carrée au niveau du comble (les coussièges placés dans l'embrasure indiquent que ce niveau était habité). Sur l'élévation latérale est, une grande porte couverte d'un arc segmentaire donnait accès au rez-de-chaussée dévolu au stockage ou aux animaux ; un escalier extérieur desservait la porte de l'étage ; l'élévation est présentait également une demi-croisée. L'existence des pignons découverts, tels qu'ils ont été établis par les travaux de restauration, est peu probable au vu de l'état antérieur. Au premier étage se trouvait la cheminée, sur le mur ouest, sur lequel étaient également établis l'évier et des latrines en encorbellement sur l'andronne ; des petits placards encadraient la croisée de l'élévation principale.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2005

Date de rédaction de la notice

2005

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Séraphin Gilles, Scellès Maurice

Cadre de l'étude

Enquête thématique départementale (inventaire préliminaire de l'architecture civile médiévale)

Typologie du dossier

Dossier individuel

maison
maison
© Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; © Conseil départemental du Lot
Voir la notice image