Château fort

Désignation

Dénomination de l'édifice

Château fort

Titre courant

Château fort

Localisation

Localisation

Occitanie ; Lot (46) ; Sousceyrac-en-Quercy

Précision sur la localisation

Commune fusionnée après inventaire ; anciennement commune de Sousceyrac

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Lot

Canton

Sousceyrac

Références cadastrales

1826 L4 507, 509, 2014 AB 434

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

Moyen Age, 2e moitié 15e siècle (?)

Description historique

Les seigneurs de Castelnau-Bretenoux sont seigneurs directs et hauts justiciers de Sousceyrac jusqu'à la Révolution, sous la suzeraineté pas toujours reconnue du vicomte de Turenne. En 1226, Guillaume de Castelnau de Caumont hommage au roi pour la châtellenie (Clary, 1986). Il semble que le château, tenu de Jean de Castelnau, soit occupé en 1504 par Eustache de Narbonnès, seigneur de Puylaunès (L. d'Alauzier, 1984). A la fin du 18e siècle, le vieux château est dénombré par le duc de Luynes (Clary, 1986).
Le château fort du Moyen Age est aujourd'hui détruit. Il est connu par une peinture à l'huile de 1845 (Sousceyrac d'hier à aujourd'hui, 2000, couverture), qui montre un château de la fin du 15e siècle, reconstruit après la guerre de Cent ans. Le plan cadastral de 1826 représente un édifice en ruines, ruines qui sont encore mentionnées en 1850 (Le Lot vers 1850..., 2002) et 1881 (L. Combarieu). Il semble que la destruction définitive ait donc été réalisée à la fin du 19e siècle, sans doute pour la construction de l'établissement religieux qui l'a remplacé.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Pierre

Typologie du couvrement

Commentaire descriptif de l'édifice

En 1831, J.-A. Delpon parle d'un "vaste château fort, flanqué de huit tours, et qui touchait aux remparts", lesquels étaient "couronnés de créneaux, et défendu par un fossé", avec deux portes. Le plan de 1826 ne représente en fait que quatre tours : on en voit deux sur l'aquarelle de 1845, qui étaient couronnées de mâchicoulis. J.-A. Delpon ajoutait que le château était précédé par un grand parc, "orné de plantations soignées".
Aucun vestige du château n'a été identifié sur le site.

État de conservation (normalisé)

Détruit

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2005

Date de rédaction de la notice

2005

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Séraphin Gilles, Scellès Maurice

Cadre de l'étude

Enquête thématique départementale (inventaire préliminaire de l'architecture civile médiévale)

Typologie du dossier

Dossier individuel

château fort
château fort
© Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; © Conseil départemental du Lot
Voir la notice image