Chapelle puis église paroissiale Sainte-Catherine

Désignation

Dénomination de l'édifice

Chapelle, église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Sainte-Catherine

Titre courant

Chapelle puis église paroissiale Sainte-Catherine

Localisation

Localisation

Occitanie ; Lot (46) ; Bretenoux

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Lot

Canton

Bretenoux

Références cadastrales

2005 AB01 43

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 13e siècle (?), 14e siècle (?), 15e siècle (?), 2e quart 17e siècle, 3e quart 18e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1635, 1763

Commentaires concernant la datation

Porte la date

Description historique

L'édification de l'église Sainte-Catherine doit être reliée à la fondation de la ville nouvelle de Villefranche d'Orlinde (aujourd'hui Bretenoux), par Guérin de Castelnau, peu avant 1277. L'église de la bastide a longtemps été une simple annexe de Notre-Dame de Félines (commune de Prudhomat), jusqu'à ce qu'elle soit élevée au rang d'église paroissiale, en remplacement de l'église mère, au 18e siècle. Bien que l'édifice soit souvent attribué à l'époque moderne, son analyse montre qu'il conserve d'importantes parties du Moyen Age, dont le chevet datable du dernier quart du 13e siècle, et donc contemporain de la fondation de la ville. Une première chapelle a été ajoutée au nord sans doute au 14e siècle ou au tout début du 15e siècle, puis une deuxième au sud au cours du 15e siècle.
L'édification d'une seconde chapelle au nord en 1635, date inscrite sur le linteau de la fenêtre, s'accompagne de la reconstruction de la partie occidentale de la nef. La dernière phase importante de travaux se situe en 1762-1763 avec l'ajout de la seconde chapelle sud et la réfection de la façade. Une petite construction de plan semi-circulaire a été accolée au côté nord du chevet au 19e siècle, et la sacristie a été construite à l'est au 19e ou au 20e siècle.
Le plafond de la nef est recouvert de peintures exécutées en 1920 représentant en particulier Jeanne d'Arc devant les coteaux de Glanes, sainte Catherine tenant la palme des martyrs, représentée devant la ville de Bretenoux où l'on distingue l'ancien pont à arches et les pénitents bleus devant leur chapelle, sur la place des Consuls.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, grès, pierre de taille, moellon

Matériaux de la couverture

Tuile creuse mécanique, tuile plate, ardoise

Typologie de plan

Plan allongé

Description de l'élévation intérieure

1 vaisseau

Typologie du couvrement

Voûte d'ogives, voûte en berceau plein-cintre, voûte en berceau en anse-de-panier

Typologie de couverture

Toit à longs pans, toit à deux pans, pignon découvert, croupe, croupe ronde, toit à un pan

Commentaire descriptif de l'édifice

L'église et son cimetière ont été laissés hors les murs lors de la construction de l'enceinte au 14 siècle.
Le chevet carré présente deux contreforts diagonaux aux angles, et quatre contreforts disposés sur les élévations latérales qui laissent penser qu'un clocher était prévu dès l'origine à cet emplacement. La présence des contreforts a imposé le décalage des fenêtres du choeur ; une porte couverte d'un arc brisé et chanfreiné est ménagée entre les deux contreforts nord. Le choeur est voûté d'ogives dont les nervures à tore en amande entre deux gorges retombent sur des culots, dont un a conservé son décor de feuillage ; leurs tailloirs se prolongeaient en cordon d'imposte, aujourd'hui bûché, sur les trois murs du choeur.
La chapelle nord-est, la plus ancienne, ouvre sur la nef par un grand arc brisé chanfreiné manifestement repercé. Les nervures de sa voûte sont à tore à large listel, la clef porte un écu non identifié. Elle dispose de deux armoires murales, l'une en plein-cintre, l'autre à arc trilobé. L'arc d'entrée de la chapelle sud-est a un tracé faiblement brisé et des arêtes vives. La voûte est curieusement en berceau plein-cintre. La chapelle possédait une porte à l'ouest, chanfreiné et à arc brisé non extradossé. L'inscription gravée sur le linteau de la fenêtre de la chapelle nord-ouest donne l'année de sa construction et le nom de son commanditaire : IHS CHAPELE FO(N)DEE PAR M. JEAN DELORT BASTIE PAR PE PAUCOT PBRE CHAP A SES DESPANS 1635 ; ce linteau est un élément en remploi sculpté sur la face opposée d'un bas-relief de Mise au tombeau du 16e siècle, visible à l'intérieur de l'édifice. Les nervures de sa voûte retombent sur des consoles en volute. La chapelle sud-ouest, moderne, est couverte d'un berceau en anse de panier.
La nef, aujourd'hui couverte d'un plafond, n'a sans doute jamais été voûtée. Sa façade occidentale présente un grand portail en plein-cintre, encadré de deux pilastres colossaux et surmonté d'un fronton à volutes contenant un cartouche dont l'inscription indique que l'église a été réparée en 1763.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture, peinture

Indexation iconographique normalisée

Armoiries ; tête humaine ; ornement végétal ; mise au tombeau

Description de l'iconographie

Un culot de la nef porte un décor de feuilles souples boursouflées. Des culots sont sculptés de têtes humaines. Une Mise au tombeau est représentée au revers du linteau de la fenêtre de la chapelle nord-ouest. Armoiries non idenfitiées sur la clef de voûte du choeur : de (...) à trois fleurs de lis de (...). Armoiries non identifiées sur la clef de voûte de la chapelle nord-est : de (...) à l'arbre de (...) accompagné de deux (....).£Les vestiges d'un décor peint à grand appareil coloré subsistent sur l'arrière-voussure de la porte nord du choeur.

Protection et label

Référence aux objets conservés

IM46105655, IM46105660, IM46105663, IM46105657, IM46105662, IM46105658, IM46105664, IM46105661, IM46105659, IM46105656, IM46105666, IM46105667, IM46105668, IM46105669, IM46105670, IM46207964, IM46207965, IM46207969

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2005

Date de rédaction de la notice

2005

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Séraphin Gilles, Scellès Maurice

Cadre de l'étude

Enquête thématique départementale (inventaire préliminaire des églises médiévales)

Typologie du dossier

Dossier individuel

chapelle puis église paroissiale Sainte-Catherine
chapelle puis église paroissiale Sainte-Catherine
© Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; © Conseil départemental du Lot
Voir la notice image