Château fort de Larroque

Désignation

Dénomination de l'édifice

Château fort

Appelation d'usage

Larroque

Titre courant

Château fort de Larroque

Localisation

Localisation

Occitanie ; Lot (46) ; Cassagnes

Précision sur la localisation

Anciennement commune de Pomarède

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Lot

Canton

Puy-l'Evêque

Lieu-dit

Lamouthe basse (près de)

Références cadastrales

1836 E1 24, 2014 C02 47

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

13e siècle (?), 14e siècle (?)

Description historique

Un acte de 1304 indique que Raymonde, fille de feu Arnal de Caleis, donzel, a apporté à son mari Raymond de La Roque un repaire nommé Calès, dans la paroisse de Cassagnes, qui prendra plus tard le nom de La Roque (J. Lartigaut, 1991) ; il semble bien que ce soit là le seul renseignement que Jean Lartigaut ait pu trouver sur ce repaire. Il s'agit peut-être de la 'maison noble" de La Roque, dans la juridiction de Montcabrier, qui est tenue en 1504 en arrière-fief de la maison de Cuzorn par Antoine de Luzech (L. d'Alauzier, 1984). Dans la seconde moitié du 18e siècle, la carte de Cassini figure toujours un château, en ruines, à Larroque. Les vestiges qui en subsistent peuvent dater du 13e ou du 14e siècle.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, pierre de taille, moellon

Typologie du couvrement

Commentaire descriptif de l'édifice

Le site se développe sur une légère éminence, longue d'une centaine de mètres, bordée au sud par le ruisseau de Frayssinet ; un terrain humide s'étend sur sa lisière nord, vers lequel s'écoule une source dont la résurgence a été aménagée sur le flanc de l'escarpement, à l'extérieur du site fortifié. Une arche rocheuse naturelle située vers l'entrée du site a été aménagée ; plus au sud-est s'éléve un haut mur de pierre de taille et moellon, vestige le plus important d'un grand bâtiment dont les autres murs sont très ruinés. La colline qui s'élève en face du site, au nord de la D673, présente de nombreuses grottes qui ont pu être utilisées par les occupants du château fort ; des amas de pierres éboulées ont pu appartenir à des constructions disparues.

État de conservation (normalisé)

Vestiges, envahi par la végétation, mauvais état

Protection et label

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2005

Date de rédaction de la notice

2005

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Séraphin Gilles, Scellès Maurice

Cadre de l'étude

Enquête thématique départementale (inventaire préliminaire de l'architecture civile médiévale)

Typologie du dossier

Dossier individuel

château fort de Larroque
château fort de Larroque
© Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; © Conseil départemental du Lot
Voir la notice image