Église paroissiale Saint-Pierre-ès-liens

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Pierre-ès-liens

Titre courant

Église paroissiale Saint-Pierre-ès-liens

Localisation

Localisation

Occitanie ; Lot (46) ; Gigouzac

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Lot

Canton

Catus

Références cadastrales

2011 AB 121

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

12e siècle, 4e quart 13e siècle, 17e siècle, 19e siècle

Description historique

La paroisse a appartenu au chapitre du Vigan au moins depuis 1153 ; les Stephani de Valon auraient fondé une chapellenie dans l'église paroissiale dès le 14e siècle (L. de Valon, 1903). La tour et et la nef primitive datent du 12e siècle. L'abside de plan carré est ajoutée à la fin du 13e siècle et une porte est percée à la base de la tour. L'église est agrandie au 17e siècle par la construction d'un bas-côté au nord, et un étage formant clocher est alors ajouté à la tour. La nef est couverte de fausses voûtes d'arêtes au 19e siècle (L. de Valon, 1903, mentionne des travaux d'appropriation exécutés en 1895, pendant lesquels sont apparues, un instant, des litres funéraires aux armes des du Bousquet et des D'Arnis).

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, pierre de taille, moellon, enduit

Matériaux de la couverture

Tuile plate

Typologie de plan

Plan allongé

Description de l'élévation intérieure

2 vaisseaux

Typologie du couvrement

Voûte en berceau plein-cintre ; voûte d'ogives ; voûte d'arêtes ; fausse voûte d'arêtes

Typologie de couverture

Toit à longs pans, croupe, toit en pavillon

Commentaire descriptif de l'édifice

Les adjonctions successives en font un édifice relativement complexe. La tour, les parties basses des élévations latérales de la nef et l'abside sont en pierre de taille. L'abside est couverte d'une croisée d'ogives dont les culots sont ornés de têtes. La travée qui la précède et qui correspondait à la tour est couverte d'un berceau en plein-cintre. Le bas-côté nord forme un deuxième vaisseau couvert de voûtes d'arêtes, alors que la nef est couverte de fausses voûtes d'arêtes. La place à l'ouest de l'église correspond à l'emplacement du château dont les derniers vestiges ont disparu en 1897 (L. de Valon, 1903).

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Indexation iconographique normalisée

Tête ; saint Pierre

Description de l'iconographie

Les culots placés à la retombée de la croisée d'ogives de l'abside sont ornés de têtes, dont une tête d'homme crachant des feuillages. La clef de voûte du choeur représente saint Pierre en buste, mitré, bénissant de la main droite et tenant les clefs.

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

1972/06/14 : inscrit MH

Référence aux objets conservés

IM46206140

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2005

Date de rédaction de la notice

2005

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Séraphin Gilles, Scellès Maurice

Cadre de l'étude

Enquête thématique départementale (inventaire préliminaire des églises médiévales)

Typologie du dossier

Dossier individuel

église paroissiale Saint-Pierre-ès-liens
église paroissiale Saint-Pierre-ès-liens
© Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; © Conseil départemental du Lot
Voir la notice image