Château

Désignation

Dénomination de l'édifice

Château

Titre courant

Château

Localisation

Localisation

Occitanie ; Lot (46) ; Sérignac

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Lot

Canton

Puy-l'Evêque

Références cadastrales

1838 C1 8, 2014 C 242

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Partie constituante non étudiée

Jardin d'agrément

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

13e siècle (?), 14e siècle (?), 18e siècle

Description historique

Un Jean de Lézergues réside à Sérignac dès 1334 : les Lézergues sont à l'origine chevaliers du castrum d'Orgueil pour certains, pour d'autres des vassaux des Pestilhac, un rameau entrant dans la mouvance de l'évêque de Cahors à la fin du 13e siècle. A la fin du 14e siècle, leurs possessions se situent principalement dans la juridiction de Montcuq, et les Lézergues entrent "militairement" dans la clientèle des seigneurs de Floressas. En 1392, Pons de Lézergues, seigneur de Sérignac, épouse Proessa de Mauroux, dont le nom se substitue parfois à celui des Lézergues (J. Lartigaut, 1991). Les Lézergues se maintiennent dans les lieux jusqu'au milieu du 15e siècle : en 1459 et 1461, Guillaume de Lézergues, seigneur de Sérignac, apparaît aux côtés des seigneurs de Mauroux, Lavalette et Luzech lors d'un accensement dans la paroisse de Plalong (J. Lartigaut, 2000). En 1504, Raymond de Caussade, seigneur de Puycornet et vicomte de Calvignac, dénombre pour Ferrières et Sérignac, parmi de nombreux autres biens, et une Armande de Lézergues est alors mariée à Bertrand de Luzech (L. d'Alauzier, 1984). La seigneurie est passée aux mains des Bécave avant 1589, date à laquelle Jeanne de Montaigu épouse Pons de Bécave, alors qualifié de seigneur de Sérignac (C. Didon, 1996), et en 1708, M. de Bécave est possède toutes justices dans la paroisse de Sérignac (T. Daymard, 1889). A la fin du 19e siècle, le château appartient à un certain Lescole (Annuaire des châteaux...). Avec des vestiges d'un bâtiment du 13e ou 14e siècle, l'état actuel de l'édifice résulte principalement d'une reconstruction du 18e siècle.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, pierre de taille

Typologie du couvrement

Commentaire descriptif de l'édifice

Le château est accolé à l'église. L'aile en retour nord montre une pan de mur en pierre de taille ; le mur médian actuel constituait le mur nord de la salle dont l'arc brisé de la porte apparaît dans la cage d'escalier.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2005

Date de rédaction de la notice

2005 ; 2014

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Séraphin Gilles, Scellès Maurice

Cadre de l'étude

Enquête thématique départementale (inventaire préliminaire de l'architecture civile médiévale)

Typologie du dossier

Dossier individuel

château
château
© Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; © Conseil départemental du Lot
Voir la notice image