Château

Désignation

Dénomination de l'édifice

Château

Titre courant

Château

Localisation

Localisation

Occitanie ; Lot (46) ; Duravel

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Lot

Canton

Puy-l'Evêque

Lieu-dit

Grimard

Références cadastrales

1837 D2 255, 256, 2014 D02 1595, 1686

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Partie constituante non étudiée

Fossé, cour, moulin

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

Limite 13e siècle 14e siècle, 2e moitié 17e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

Limite 15e siècle 16e siècle

Description historique

La famille qui a laissé son nom au château de Grimard apparaît à plusieurs reprises dans les archives aux 13e et 14e siècles, avec des biens situés principalement dans la paroisse de Cazes ; dans la première moitié du 14e siècle, un Pierre Grimard est qualifié de "donzel" (J. Lartigaut, 1991). Les Grimard disparaissent peut-être pendant la guerre de Cent ans. En 1504, noble Aldete de Massaut et son fils Antoine Delort, de Cahors, dénombrent pour une maison noble à Duravel, avec jardin, terre, vignes et four, et une métairie située à Grimard, avec un moulin et un colombier (L. d'Alauzier, 1984), ce qui ne permet pas d'y reconnaître le repaire, mais en 1530, Antoine de Lort est dit seigneur de Grimard : il a épousé 1529 Marguerite de Pélagrue, d'une famille noble de l'Agenais, et il réside sur ses terres (J. Lartigaut, 1991) Le château aurait été saccagé au 16e siècle par les Lézergues d'Orgueil et les terres données en fief aux Dupuy ou aux Bonafous (Clary, 1986). Des de Lort de Grimard sont cependant connus du 16e au 18e siècle. Les vestiges du premier état de l'édifice peuvent dater de la fin du 13e siècle ou du 14e siècle. Trois culots sculptés en remploi et une cheminée témoignent de travaux réalisés après la guerre de Cent ans, à la fin du 15e siècle ou au début du 16e. Une importante campagne de restructuration de l'édifice et peut-être d'agrandissement, à laquelle appartient l'escalier, est intervenue au milieu du 17e siècle.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, pierre de taille, moellon

Matériaux de la couverture

Tuile creuse, calcaire en couverture

Description de l'élévation intérieure

Étage de soubassement, 2 étages carrés

Typologie du couvrement

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées

Typologie de couverture

Toit à longs pans, croupe

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour, en maçonnerie

Source de l'énergie utilisée par l'édifice

Énergie hydraulique

Commentaire descriptif de l'édifice

L'édifice présente une grande cour précédée d'un fossé au nord, bordée d'ailes de communs, et fermée au sud par le logis qui s'élève au bord du Lot. Le logis est constitué de plusieurs corps de bâtiment accolés : seule la partie centrale conserve des vestiges importants (maçonnerie de pierre de taille, porte, fenêtre géminée) de la fin du 13e ou du début du 14e siècle. Un grand escalier à volées droites et balustres tournant autour d'un jour central a été implanté au 17e siècle dans le corps principal. L'aile en retour à l'ouest présente au sud une galerie sur voûtes et garde-corps à balustres. Le moulin est un petit bâtiment, couvert de lauzes de calcaire, construit sur le bord du ruisseau de Cazes, à sa confluence avec le Lot.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Indexation iconographique normalisée

Armoiries ; tête de femme ; tête d'homme

Description de l'iconographie

Sont remployés dans la maçonnerie deux têtes sculptées et un culot orné d'un écu (de Grimard ?) identique à l'un de ceux qui figurent au portail de l'église paroissiale de Cazes : de (...) au lion de (...) à une bordure de languettes cloutées de (...). Une cheminée du rez-de-chaussée est ornée d'un écu aux armes de Puy-L'Evêque (?) (sous domination anglaise selon L. Esquieu) : de (...) à un navire à trois mats, une banderolle sur le mat central.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2004

Date de rédaction de la notice

2005 ; 2014

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Séraphin Gilles, Scellès Maurice

Cadre de l'étude

Enquête thématique départementale (inventaire préliminaire de l'architecture civile médiévale)

Typologie du dossier

Dossier individuel

château
château
(c) Inventaire général Région Occitanie
Voir la notice image