Château

Désignation

Dénomination de l'édifice

Château

Titre courant

Château

Localisation

Localisation

Occitanie ; Lot (46) ; Duravel

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Lot

Canton

Puy-l'Evêque

Lieu-dit

Cieurac

Références cadastrales

1837 C3 1266, 2014 C02 598

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Partie constituante non étudiée

Cour, communs

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1er quart 14e siècle, 4e quart 15e siècle, limite 16e siècle 17e siècle

Description historique

Raymond de Peyrusse, donzel, hommage en 1287 à noble baron Bertrand de Pestilhac pour le "repaire de Cazes", qu'il tient de sa femme Agna, fille de feu Huc de la Sala. Un Aymar de Peyrusse lui a succédé en 1323, puis les Peyrusse sont remplacés par les Siorac, dont le repaire prendra le nom : sans doute originaires du Périgord, les Siorac sont présents dans la paroisse de Cazes dès 1358 (J. Lartigaut, 1991). Catherine de Reilhac, fille de Pierre de Reilhac et de Gabrielle de Roquemaurel, hérite en 1603, à la suite d'un long procès, de la seigneurie de Cieurac qu'elle laisse plus tard à son neveu Balthasar de Reilhac ; en 1687, Gabriel de Reilhac présente une supplique pour être admis à rendre hommage au roi "à raison de la maison noble de Sieurac" (G. Lacoste Lagrange, 1973). Les Reilhac conservent la seigneurie jusqu'à la fin du 18e siècle. Vendu pendant la Révolution comme bien national, Cieurac est revendu en 1836 à la Dame de Combettes d'Hautesserre ; le château appartient à la fin du 19e siècle à un M. Rougié (Annuaire des châteaux..., 1898). Le corps de logis appartient en grande partie au début du 14e siècle. Des croisées et des cheminées témoignent d'une campagne de travaux réalisée vers 1500, puis une tour ronde est ajoutée au logis à la fin du 16e siècle ou au début du 17e, en même temps sans doute qu'est construit l'escalier à volées droites. Les meneaux et traverses des croisées ont été restaurés vers1980.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, pierre de taille, moellon

Matériaux de la couverture

Tuile creuse, tuile plate

Description de l'élévation intérieure

Rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré

Typologie du couvrement

Voûte d'arêtes

Typologie de couverture

Toit à longs pans, toit conique

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours sans jour, en maçonnerie

Commentaire descriptif de l'édifice

Le château est établi à un kilomètre du Lot, au nord du château de Grimard, au pied de la serre placée entre les deux ruisseaux de la Paillole et de Cazes. L'édifice présente une grande cour bordée de bâtiments de dépendances, que le logis ferme au nord-ouest. Derrière une unique façade sur cour, le logis se compose en fait en deux corps de bâtiment d'inégale profondeur ; une tour ronde flanque son angle est. La tour était couronnée de mâchicoulis dont subsistent les consoles et certaines de ses fenêtres sont munies de trous de tir ménagés dans l'allège. On accède à l'étage, qui se signale sur la cour par deux croisées et une croisée bâtarde, par un escalier à volées droites et mur noyau. La plus grande partie des vestiges du Moyen Age se trouve dans l'élévation postérieure de la partie sud-ouest du logis. Au rez-de-chaussée sont conservées une fenêtre géminée à linteaux, encadrée de deux niches carrées, et une porte couverte d'un arc brisé dont l'un des piédroits est lié au mur faisant retour de la partie nord-est du logis. Une trace horizontale entre le rez-de-chaussée et l'étage a pu être laissée dans le parement par une galerie aujourd'hui disparue. La maçonnerie très régulière de pierre de taille se poursuit sur toute la hauteur de l'étage où la seule ouverture est une petite fenêtre rectangulaire chanfreinée. L'élévation latérale sud-ouest, presqu'entièrement rebâtie, porte à l'angle ouest les consoles d'une échauguette disparue.

Protection

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2004

Date de rédaction de la notice

2005 ; 2014

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Séraphin Gilles, Scellès Maurice

Cadre de l'étude

Enquête thématique départementale (inventaire préliminaire de l'architecture civile médiévale)

Typologie du dossier

Dossier individuel

château
château
(c) Inventaire général Région Occitanie
Voir la notice image