Église Saint-Caprais ; demeure dite repaire

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église, demeure

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Caprais

Titre courant

Église Saint-Caprais ; demeure dite repaire

Localisation

Localisation

Occitanie ; Lot (46) ; Montcabrier

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Lot

Canton

Puy-l'Evêque

Lieu-dit

Guiral

Références cadastrales

1837 H2 1259, 2014 D 1153

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e moitié 12e siècle (?), 1ère moitié 13e siècle (?)

Siècle de campagne secondaire de consctruction

14e siècle (?), 16e siècle (?)

Description historique

Avant la Révolution, Guiral (J. Lartigaut, 1986) faisait partie de la minuscule paroisse de Marnac, comme le repaire de Cazes-Marnac, aujourd'hui commune de Saint-Martin-le-Redon mais qui n'en est séparé que par la grand-route. La première mention connue de la "maison de Guiral" est de 1452 : ce qui est sans doute une maison noble est alors tenu par Antoine Talou, dont les descendants, comme Antoine de Tholon décédé avant 1566 (G. Tholin, 1887), sont dits "seigneurs de Guiral". En 1664, Marguerite de Vassal, veuve de noble Sébastien de Tholon, seigneur de Guiral, dénombre pour "la maison noble de Guiral enseinte de hautes murailles, à chaque coin d'icelle il y a une petite tour ronde et un pont levis sur la porte, au milieu de laquelle maison il y a une grosse et haute tour carrée, laquelle maison se trouve fortifiée d'un fossé investi tout au tour de murailles, dans la fortification duquel fossé se trouvent aussi investis l'église paroissiale et cimetière de Saint Caprazi de Marnac qui confronte avec ladite grosse tour". Le dernier Tholon, ou Toulon, seigneur de Guiral et curé de Saint-Martin-le-Redon, décède en janvier 1789. La nef de l'église a été entièrement détruite, peut-être peu après la Révolution.
La tour peut dater de la fin du 12e siècle ou du début du 13e..Le logis voisin conserve dans un mur de refend quelques assises datables du 13e ou du 14e siècle. Les vestiges d'un mur d'enceinte taluté pourraient appartenir au 16e siècle.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, pierre de taille, moellon

Description de l'élévation intérieure

3 étages carrés, étage de soubassement

Typologie du couvrement

Voûte en berceau plein-cintre

Commentaire descriptif de l'édifice

Le premier niveau de la tour est en pierre de taille soigneusement appareillé. Une porte couverte en plein-cintre, à ressaut et tore sur l'angle de la première voussure, ouvre au nord ; une seconde porte, à arc brisé et arête vive, a été percée après-coup à l'ouest. Des arrachements de maçonnerie montrent que les murs nord et sud devaient se prolonger vers l'est, où se trouvait la nef de l'église, avec deux étroites fenêtres couvertes par des linteaux échancrés en plein-cintre, dont les ébrasements intérieurs ont été partiellement comblés lors de la construction des niveaux supérieurs de la tour. Ceux-ci sont bâtis en moellons équarris disposés en assises régulières ; une porte à arête vive et arc plein-cintre ouvre à chacun des niveaux, à l'est au premier étage, à l'ouest aux deux étages supérieurs.
Un hangar a été construit sur l'emplacement de la nef, entièrement détruite. Cinq assises de pierres de taille conservées dans le mur de refend témoignent de l'existence du logis, très largement remanié au fil des siècles, dès le 13e ou 14e siècle. Le plan cadastral de 1830 représentait encore en bordure de la grand-route un long bâtiment flanqué de deux tours rondes.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2004

Date de rédaction de la notice

2004 ; 2014

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Séraphin Gilles

Cadre de l'étude

Enquête thématique départementale (inventaire préliminaire de l'architecture civile médiévale)

Typologie du dossier

Dossier individuel

église Saint-Caprais ; demeure dite repaire
église Saint-Caprais ; demeure dite repaire
(c) Inventaire général Région Occitanie
Voir la notice image