Château

Désignation

Dénomination de l'édifice

Château

Titre courant

Château

Localisation

Localisation

Occitanie ; Lot (46) ; Mayrac

Précision sur la localisation

Autrefois sur commune de Saint-Sozy

Canton

Souillac

Références cadastrales

1829 B1 38, 2014 B 542

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Partie constituante non étudiée

Cour

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 15e siècle (?), 1er quart 16e siècle

Description historique

Mayrac serait mentionné en 930 par le testament d'Adhémar des Eychelles. La documentation semble rare pour les siècles suivant, jusqu'au milieu du 15e siècle. En 1445, le vicomte de Turenne, Annet de la Tour, donne le tiers de la justice du lieu de Mayrac à Jean Luquet (G. Lacoste, 1885), damoiseau d'Oliergues, gouverneur de la vicomté ou bien son procureur (J. Juillet, 2001, p. 41) ; la même année ou quelques années plus tard, en 1453 (C. Didon, 1996), Annet de la tour l'autorise à "bâtir un château avec fossés et autres fortifications" (G. Lacoste, 1885). En 1493, Jean II de Luquet de Chaylar, seigneur de Mayrac et de Réveillon, hommage au vicomte de Turenne (J. Juillet, 2001, p. 53) , il est dit bayle perpétuel du lieu pour le vicomte de Turenne lorsqu'il dénombre au roi en 1504 pour différents biens dont Mayrac, où il possède une "petite maison", et le repaire de Réveillon (L. d'Alauzier, 1984 ; J. Juillet, 2001, p. 54). Il a épousé en 1475 Henriette de Lestrade de Floirac et d'Agude (J. Juillet, 2001, p. 54). Son fils Antoine Luquet du Chaylar ratifie une promesse de mariage avec Marguerite de Thémines en 1513 et hommage au vicomte de Turenne en 1520 (J. Juillet, 2001, p. 54). Par le mariage de Balthazare du Chaylar, Mayrac passe en 1576 à Jacques Maschat, seigneur de la Meschaussée, et en 1676, c'est Henri Joseph de Fénelon, marquis de Salignac qui hommage au vicomte de Turenne pour Mayrac, qui est vendu en 1785 à Pierre de Lachèze-Murel, conseiller du roi puis président du Conseil général du Lot sous Napoléon (J. Juillet, 2001, p. 57, 58). Le château est acheté en 1856 par Jean-Baptiste Fayette. A moins qu'elles n'aient été ajoutées après-coup, les armoiries qui figurent sur une cheminée seraient en faveur d'une construction réalisée après 1513 pour Antoine de Luquet et Marguerite de Thémines. Il n'est pas exclu cependant que l'aile nord soit plus ancienne, correspondant alors à la "petite maison" mentionnée en 1504. En tout cas, l'autorisation de bâtir donnée par le vicomte de Turenne en 1445 ou 1453 n'aurait pas été suivie immédiatement d'effet.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Pierre, moellon

Matériaux de la couverture

Tuile plate, ardoise

Description de l'élévation intérieure

2 étages carrés

Typologie du couvrement

Typologie de couverture

Toit à longs pans, croupe, toit conique

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier demi-hors-oeuvre : escalier en vis sans jour, en maçonnerie

Commentaire descriptif de l'édifice

L'édifice se compose de deux ailes en équerre, à deux étages et desservies par une tour d'escalier circulaire placée à l'angle.Une tourelle en surplomb permet d'accéder au dernier niveau de la tour dont la porte, ornée de pinacles et d'un gâble en accolade, est timbrée d'un écu bûché. Des trous de tir, à large ébrasement horizontal, battent les façades des deux ailes. Les fenêtres des élévations sur cour sont à linteau à accolade ou à encadrement à baguettes croisées retombant sur des bases prismatiques. Deux latrines sont établies en encorbellement sur l'élévation postérieure de l'aile nord.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Indexation iconographique normalisée

Ornement végétal ; armoiries

Description de l'iconographie

Sur la cheminée du premier étage de l'aile nord, armoiries de Jean Luquet : (d'azur), au loup rampant (d'or), au chef cousu (de gueules) chargé de trois étoiles (d'or), parti au 1 de Luquet, au 2 de Lestrade : (d'azur) au lion (d'or), parti au 1 des Luquet, au 2 coupé, en a de Thémines : de (gueules) à deux chèvres passantes (d'argent) superposées, en b de Lestrade (d'après J. Juillet, 2001, p. 52).

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

1979/03/21 : inscrit MH partiellement

Précision sur la protection de l'édifice

Façades et toitures (cad. B 542) : inscription par arrêté du 21 mars 1979

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2006

Date de rédaction de la notice

2013

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Séraphin Gilles, Scellès Maurice

Cadre de l'étude

Enquête thématique départementale (inventaire préliminaire de l'architecture civile médiévale)

Typologie du dossier

Dossier individuel

château
château
© Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; © Conseil départemental du Lot
Voir la notice image