Château

Désignation

Dénomination de l'édifice

Château

Titre courant

Château

Localisation

Localisation

Occitanie ; Lot (46) ; Lentillac-Saint-Blaise

Canton

Figeac Est

Références cadastrales

1833 A 626, 2013 A 530

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Partie constituante non étudiée

Fossé, terrasse en terre-plein, jardin

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

13e siècle (?), 19e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

Milieu 17e siècle (?)

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1817

Commentaires concernant la datation

Porte la date

Description historique

Les Lentilhac sont une vieille famille de chevaliers dont certains membres participèrent aux croisades. La seigneurie de Lentilhac était sous la suzeraineté de l'abbé de Figeac, qui, en 1214, donne à fief à Simon de Montfort tout ce que les comtes de Toulouse tenaient de son monastère sur les châteaux de Figeac, de Capdenac, de Lentilhac et autres lieux (G. Lacoste, 1884). En 1372, la prise de la place est évitée de justesse, alors que les assaillants ont fait une brèche dans la muraille du château (G. Lacoste, 1885), qui est cependant pris par les Anglais en 1391 et n'est restitué qu'en échange d'une forte somme (Clary, 1986). En mauvais état dans les années 1420, le château et ses dépendances font l'objet de réparations dont la réalisation oppose Jean de Lentilhac et les habitants de la châtellenie (Clary, 1986). François de Lentlihac vend la seigneurie à Guillaume Boutaric, avocat à Figeac, en 1644 (E. Sol, 1950). Le château est ruiné (ou en ruines ?) en 1735 (Clary, 1986). Devenu la propriété des Saint-Jean-Lentilhac (Annuaire, 1898-1899), le château est en partie reconstruit, après la démolition de l'église qui le jouxtait, probablement dans la seconde moitié du 19e siècle. Le corps de bâtiment sud conserve des vestiges datables du 13e siècle, et des croisées qui témoignent d'aménagements réalisés au 17e siècle et qu'il faut sans doute attribuer à Guillaume Boutaric. La date de 1817 inscrite sur le portail ouest du mur de clôture signale sans doute une campagne de travaux d'une certaine ampleur.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moellon, pierre de taille

Matériaux de la couverture

Ardoise

Description de l'élévation intérieure

2 étages carrés

Typologie du couvrement

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées

Typologie de couverture

Toit à longs pans, toit conique

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier isolé : en maçonnerie

Commentaire descriptif de l'édifice

Le château et sa chapelle ont constitué le noyau initial du village, autour duquel les maisons se sont installées en couronne. Une mare, qui subsiste à l'est, pourrait être le vestige du fossé en eau entourant le château. Le mur de clôture et le petit bâtiment ouest présentent des parties en pierre de taille qui pourraient avoir appartenu à l'enceinte. Le corps de bâtiment sud, élevé sur le tracé de l'enceinte, conserve au sud, au deuxième étage, les vestiges d'une baie géminée condamnée par la mise en place d'une croisée, et à l'est une petite fenêtre à linteau à réseau trilobé. La grosse tour ronde de l'angle nord-est du logis pourrait être celle qui mettait en communication le château et l'église (Clary, 1986), mais elle semble cependant avoir été très largement refaite lors de la construction de la partie nord du logis dont le style néo-gothique s'inspire de l'architecture de la fin du Moyen Age. La terrasse qui entoure le château aujourd'hui est plantée d'arbres : on y accède par un escalier en demi-lune ménagé à l'est contre le mur de soutènement.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Indexation iconographique normalisée

Angelot

Description de l'iconographie

Deux angelots sont sculptés sur les piédroits d'une fenêtre.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2006

Date de rédaction de la notice

2013

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Séraphin Gilles, Scellès Maurice

Cadre de l'étude

Enquête thématique régionale (Jardins), enquête thématique départementale (inventaire préliminaire de l'architecture civile médiévale)

Typologie du dossier

Dossier individuel

château
château
(c) Inventaire général Région Occitanie ; (c) Conseil départemental du Lot
Voir la notice image