Château d'Escayrac

Désignation

Dénomination de l'édifice

Château

Titre courant

Château d'Escayrac

Localisation

Localisation

Occitanie ; Lot (46) ; Lascabanes

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Lot

Canton

Montcuq

Lieu-dit

Escayrac

Références cadastrales

2012 F 342

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Partie constituante non étudiée

Cour

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

13e siècle, 1er quart 17e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1613

Commentaires concernant la datation

Porte la date

Description historique

L'édifice conserve en particulier des murs en pierre de taille avec une porte couverte d'un arc brisé et les vestiges d'une fenêtre géminée qui témoignent d'un premier état datable sans doute du 13e siècle. Une très importante reconstruction du logis est intervenue au 17e siècle, d'après la forme des fenêtres et portes modernes et la bouche à feu circulaire convervées : la date de 1613, associée à un écu dont les armoiries ne sont pas identifiées, permettrait de préciser le moment des travaux. Un accensement, sans doute de la fin du 15e siècle, mentionne le "reduch" et la basse-cour du repaire d'Escayrac (F. Hautefeuille, 1998). Lors du dénombrement de 1504, Gaillard et Bernard de Beynac, oncle et neveu, sont seigneurs d'Escayrac, commune de Lascabanes, qu'ils tiennent du roi (L. d'Alauzier, 1984). La famille d'Escayrac est une des plus anciennes du Quercy ; elle tenait la seigneurie d'Escayrac dite aussi de Saint-Aureil (Aubert de la Chesnaye, 1786 ; Clary, 1986), située sur la commune de Castelnau-Montratier. Les confusions sont sans doute fréquentes entre les deux lieux.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, pierre de taille

Matériaux de la couverture

Tuile creuse

Description de l'élévation intérieure

1 étage carré

Typologie du couvrement

Voûte en berceau plein-cintre

Typologie de couverture

Toit à longs pans, croupe

Commentaire descriptif de l'édifice

Le château n'est plus conservé qu'à l'état de vestiges, qui comprennent un corps d'entrée, une partie du mur d'enceinte à l'ouest, et le logis très remanié. Le passage du corps d'entrée subsiste en partie, avec une fente de herse et une voûte en berceau. Les parties médiévales du logis sont en pierre de taille ; sur l'élévation sud subsistent au premier niveau une porte couverte d'un arc brisé et chanfreinée (murée) et à l'étage une fenêtre géminée dont la colonnette a disparu.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Indexation iconographique normalisée

Armoiries

Description de l'iconographie

Armoiries des Belcastel (?) au-dessus d'une baie de l'élévation ouest : de (...) au château girouetté de (...).

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2008

Date de rédaction de la notice

2012

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Séraphin Gilles, Scellès Maurice

Cadre de l'étude

Enquête thématique départementale (inventaire préliminaire de l'architecture civile médiévale)

Typologie du dossier

Dossier individuel

château d'Escayrac
château d'Escayrac
(c) Inventaire général Région Occitanie ; (c) Conseil départemental du Lot
Voir la notice image