Bâtiment conventuel de chanoines réguliers de saint Augustin, actuellement école technique et hôtel

Désignation

Dénomination de l'édifice

Bâtiment conventuel

Genre du destinataire

De chanoines réguliers de saint Augustin

Destination actuelle de l'édifice

École technique ; hôtel

Titre courant

Bâtiment conventuel de chanoines réguliers de saint Augustin, actuellement école technique et hôtel

Localisation

Localisation

Centre-Val de Loire ; Loiret (45) ; Beaugency ; 2 rue de l'Abbaye ; 2 quai de l'Abbaye

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Beaugency

Adresse de l'édifice

Abbaye (rue de l') 2 ; Abbaye (quai de l') 2

Références cadastrales

1828 A 1090, 1981 F 1043, 1044

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Nom du cours d'eau traversant ou bordant l'édifice

Loire (la)

Partie constituante non étudiée

Souterrain

Nom de l'édifice

Abbaye Notre-Dame de chanoines réguliers de saint Augustin

Références de l'édifice de conservation

IA45000138

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

12e siècle, milieu 15e siècle, 4e quart 17e siècle

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Sur la façade ouest du corps de bâtiment oriental perpendiculaire à l'église, on relève la trace de deux baies géminées en plein-cintre, maintenant bouchées, de l'époque romane. EIles sont prises dans le mur du rez-de-chaussée du bâtiment élevé à l'extrême fin du 17e siècle. Un grand arc cintré, partiellement bouché, qui leur est contemporain, enserre une porte de l'époque classique. Ces éléments romans sont, sans doute, des vestiges des ouvertures de l'aile orientale d'un cloître du 12e siècle. Un dessin du 17e siècle, assez schématique dans le détail, montre une galerie de cloître préexistante aux reconstructions de la fin du 17e siècle (voir doc. 3a du dossier abbaye IA45000138). Il est toutefois impossible de tenter une comparaison entre ce dessin et les arcs primitifs encore en place. Entre 1685 et 1687 fut édifié le corps de bâtiment longeant la Loire. En 1688, un chanoine écrivait dans une relation : "Nos Pères de Beaugency en ont élevé un [bâtiment] sur les bords de la Loire qui luy donne une veuë charmante, il est aussi commode qu'il paroist beau". En 1691, on commença l'édification du corps de bâtiment perpendiculaire à l'église qui rejoint le précédent à son extrémité orientale. Il fut achevé entre 1698 et 1701 avec son grand escalier à rampe en fer forgé déposée durant le Révolution. Jacques-Nicolas Pellieux qui la vit en l'an IX écrivait à son sujet : "...l'on défigura ainsi ce morceau qui par sa hardiesse avoit fait jusqu'alors l'admiration des connoisseurs." Une nouvelle rampe moderne à balustres en fer forgé refaite dans l'esprit du 17e siècle la remplace. On peut encore admirer la belle voûte lambrissée qui coiffe l'escalier et, à l'étage, le couloir qui commandait l'entrée des cellules des chanoines dont les encadremenets sont d'origine ainsi que quelques vantaux de porte. Le corps de bâtiment parallèle à la Loire est actuellement dévolu à l'enseignement professionnel privé et celui qui lui est perpendiculaire, à l'hôtellerie. Une tour appelée "tour du diable" fut édifiée en 1450 dans l'angle sud-ouest de l'abbaye à l'extrémité du fossé occidental du château longeant l'abbaye.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moellon, enduit

Matériaux de la couverture

Ardoise

Description de l'élévation intérieure

1 étage carré

Typologie du couvrement

Voûte de type complexe, lambris de couvrement

Partie d'élévation extérieure

Élévation ordonnancée

Typologie de couverture

Toit à longs pans brisés, toit conique, toit en pavillon

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour, en maçonnerie

Commentaire descriptif de l'édifice

Le bâtiment longeant la Loire et celui qui est perpendiculaire à l'église forment entre eux un L irrégulier. Le grand escalier en rez-de-chaussée du bâtiment oriental est constitué de demi-voûtes droites ou rampantes cintrées qui portent les marches. Lambris de couvrement complexe au-dessus de l'escalier. Elévation ordonnancée sur la façade orientale de l'aile orientale et sur la façade méridionnale de l'aile sud ; toit conique sur la tour et toit en pavillon sur le pavillon qui lui est accolé.

Technique du décor des immeubles par nature

Peinture

Indexation iconographique normalisée

Balustre : ornement à forme architecturale ; ange

Description de l'iconographie

L'escalier est couvert d'une voûte lambrissée avec au centre un plafond rectangulaire de planches peint. La peinture représente sur les côtés : une balustrade en trompe l'oeil en perspective et au centre, un ange volant portant des fleurs.

État de conservation (normalisé)

Restauré

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

2006/12/13 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Les deux bâtiments conventuels, en totalité, les caves partant de l'aile sud et situées sous la cour de la parcelle F 1043, les façades et toitures de la Tour du Diable, le sol des deux parcelles cadastrées F 1043 et 1044 : inscription par arrêté du 13 décembre 2006.

Intérêt de l'édifice

À signaler

Eléments remarquables dans l'édifice

Souterrain ; porte ; escalier ; lambris de couvrement

Observations concernant la protection de l'édifice

Bien que très modifié intérieurement et extérieurement, cet ensemble garde néanmoins un certains nombre d'éléments architecturaux et de décor d'un grand intérêt. Présence également de quelques vestiges de menuiseries de fenêtre et de vantaux de porte de la fin du 17e siècle.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1999

Date de rédaction de la notice

2000

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Bontemps Daniel

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Sous-dossier

Adresse du dossier Inventaire

Région Centre-Val de Loire - Service régional de l'Inventaire - 6 rue de la Manufacture 45000 Orléans – 02.38.70.25.06

1/50
bâtiments conventuels de chanoines réguliers de saint Augustin, actuellement école technique et hôtel
bâtiments conventuels de chanoines réguliers de saint Augustin, actuellement école technique et hôtel
© Région Centre - Inventaire général
Voir la notice image