Hôpital Saint-Antoine ; hospice

Désignation

Dénomination de l'édifice

Hôpital, hospice

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Antoine ; l'Enfant Jésus

Destination actuelle de l'édifice

Bibliothèque ; office de tourisme ; salles de réunions

Titre courant

Hôpital Saint-Antoine ; hospice

Localisation

Localisation

Auvergne-Rhône-Alpes ; Haute-Loire (43) ; Tence ; place du Chatiague

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Auvergne

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Tence

Adresse de l'édifice

Chatiague (place du)

Références cadastrales

1830 G1 131, 1975 BC 147

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Pharmacie

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1er quart 18e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

Milieu 19e siècle, 4e quart 20e siècle

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Il existait à Tence un hôpital, dit de Saint-Antoine, antérieur au 17e siècle (fondé au 13e siècle par les Antonins ?). Il était situé hors les remparts, à l'emplacement de l'escalier de l'actuelle chapelle Notre-Dame du Perpétuel Secours. En 1653, la congrégation des soeurs de Saint-Joseph s'établit à Tence, dans une maison du prieuré. Cette congrégation est entre autres chargée du soin des malades. En 1686, le curé Pierre Bonnet fonde une maison de charité et les soeurs de St-Joseph sont officiellement chargées de cet établissement. Vers 1717, le curé Antoine Bonnet, légataire et neveu du précédent, fait construire une maison pour les pauvres qui sera dénommée au 18e siècle l'hôpital. Ce bâtiment est reconnu en 1725. L'ancien hôpital Saint-Antoine, réuni au nouvel établissement, est détruit en 1738. Au 18e siècle l'hôpital possède 30 lits et une pharmacie. Il accueille infirmes, orphelins, enfants trouvés et malades. A partir du début 19e siècle l'hôpital est appelé hospice. En 1820, il dispose d'un docteur en médecine et d'une sage-femme. Entre 1822 et 1874, construction d'une pharmacie sur les bases d'un ancien bâtiment. En 1875, un hangar situé entre l'hospice et la pharmacie est remplacé par un petit bâtiment (" annexe ") avec loge pour les aliénés, cabinets d'aisances et salle de consultation. En 1865, bénédiction de l'oratoire de l'hôpital sous le vocable de l'Enfant Jésus. En 1944, en application de la loi, l'hospice abandonne la gestion de la pharmacie. Cette dernière sera louée à divers pharmaciens jusqu'en 1960, date de sa fermeture définitive. En 1979 l'hospice de Tence est transféré dans un bâtiment neuf. Les anciens locaux sont rachetés et restaurés par la commune (bibliothèque, office du tourisme, salles de réunions...) Le bâtiment de la pharmacie est restauré en 1997.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Granite, moellon

Matériaux de la couverture

Basalte en couverture, tuile mécanique

Description de l'élévation intérieure

2 étages carrés, comble à surcroît

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées

Typologie de couverture

Toit à longs pans, croupe, pignon couvert

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier de distribution extérieur : escalier droit, en maçonnerie

Commentaire descriptif de l'édifice

La partie sud-est de l'ancien hospice, représentée sur le cadastre ancien, est détruite. Il subsiste aujourd'hui trois bâtiments se jouxtant. 1 / L'hospice est une construction rectangulaire à huit travées et deux étages couverte d'un toit à croupes en tuiles (autrefois en lauzes). Il est sans doute le seul vestige de l'établissement construit vers 1717. 2/Un petit bâtiment d'un étage correspond à l'annexe de l'hospice construite en 1875.3 / La pharmacie est établie dans une maison qui tourne le dos aux deux bâtiments précédents. Cette maison comprend : un rez-de-chaussée, vestige d'une construction primitive, un premier étage qui renferme la pharmacie, un second étage actuellement aménagé en appartement, un comble à surcroît. L'accès à l'étage de la pharmacie se fait par un escalier extérieur. Jusqu'aux travaux récents ce bâtiment était couvert d'un enduit et le toit était en lauze (actuellement tuile) , il conservait une petite devanture de boutique ancienne.

État de conservation (normalisé)

Restauré

Protection et label

Référence aux objets conservés

IM43000678

Intérêt de l'édifice

À signaler

Eléments remarquables dans l'édifice

Pharmacie

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété publique

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1996

Date de rédaction de la notice

1997

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Lionel Sauzade

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Auvergne-Rhône-Alpes - Centre de documentation du patrimoine - 59 boulevard Léon Jouhaux - CS 90706 – 63050 Clermont-Ferrand CEDEX 2 - 04.73.31.84.88