Moulinerie dite Moulinage Grand

Désignation

Dénomination de l'édifice

Moulinerie

Appelation d'usage

Moulinage Grand

Titre courant

Moulinerie dite Moulinage Grand

Localisation

Localisation

Auvergne-Rhône-Alpes ; Haute-Loire (43) ; Tence

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Auvergne

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Tence

Lieu-dit

Mazeaux (les)

Références cadastrales

1830 B5 2225, 2229, 1975 AS 86

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En écart

Nom du cours d'eau traversant ou bordant l'édifice

Ruisseau des Mazeaux

Partie constituante non étudiée

Bief de dérivation, logis, remise, jardin potager

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 19e siècle, 4e quart 19e siècle

Commentaires concernant la datation

Daté par tradition orale

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Vers 1860 (?) , Antoine Grand, cultivateur, achète le moulin à farine et la scierie des Mazeaux pour utiliser leur chute d'eau. A l'emplacement des bâtiments il fait construire un premier moulinage qu'il donne à exploiter à deux locataires successifs. En 1894, son fils, Jean-Marie Grand, reprend le moulinage après une formation dans diverses entreprises de la région. En 1899, il restructure le moulinage lui donnant sa forme actuelle. Il construit un autre bâtiment, perpendiculaire au précédent, avec une nouvelle roue hydraulique et de nouvelles machines. En 1905, une turbine est mise en place pour fournir de l'éclairage à l'usine. A une date indéterminée, un moteur à gaz pauvre à un temps fonctionnant à l'anthracite est installé ; jusqu'aux environs de 1940 il était utilisé en période d'étiage. Par la suite, un moteur électrique suppléait à l'énergie hydraulique. Les deux fils de Jean-Marie Grand, Joseph et Rodolphe, succèdent à leur père. A partir de 1956, Antoine Grand prend la suite de son père, Joseph Grand. Il maintient le moulinage en activité jusqu'en 1989. Ce moulinage demeure en état de fonctionner avec ses machines anciennes.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Granite, moellon sans chaîne en pierre de taille, enduit

Matériaux de la couverture

Basalte en couverture, tuile plate mécanique

Description de l'élévation intérieure

1 étage carré

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées

Typologie de couverture

Toit à longs pans, croupe, pignon couvert

Source de l'énergie utilisée par l'édifice

Énergie hydraulique, produite sur place, roue hydraulique verticale, énergie thermique, produite sur place, moteur thermique à combustion interne, énergie électrique, achetée, moteur électrique

Commentaire descriptif de l'édifice

Le moulinage le plus ancien est un bâtiment à un étage et huit travées couvert en lauzes. Sa façade principale et sa façade est sont enduites. A l'origine, le rez-de-chaussée comprenait une vaste salle avec les machines à dévider et à assembler et une pièce dite la " cuisine des filles ". L'étage renfermait les " tors ", moulins à faible torsion, et le logement des propriétaires. Les escaliers (intérieur et extérieur) qui desservent l'étage sont modernes. Le comble semble avoir servi de dortoir puis de séchoir pour les écheveaux. Il comprend également un charnier. Le moulinage le plus récent est adossé et perpendiculaire à l'ancien. Il est construit en moellon, il est couvert de longs-pans en tuile et d'une croupe en lauze. Il est en rez-de-chaussée et éclairé par dix baies. Il contient essentiellement des moulins. A son extrémité nord un local renferme la grande roue hydraulique qui actionne l'ensemble des machines. L'angle nord-ouest formé par l'ancien et le nouveau bâtiment est occupé par un appentis qui correspond à l'emplacement présumé de la roue hydraulique du premier moulinage. Ce local contient actuellement le moteur à gaz pauvre. Dans la cour du moulinage on trouve : le jardin potager, un réservoir alimenté par l'eau du bief, une remise pour le stockage du bois de chauffage et de l'anthracite. Le bief de dérivation du ruisseau des Mazeaux sépare le moulinage de l'actuelle habitation des propriétaires. Cette maison comprend un étage de soubassement et un rez-de-chaussée surélevé ; elle est couverte d'un toit à une croupe en tuile et lauze.

Protection et label

Référence aux objets conservés

IM43000706

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1996

Date de rédaction de la notice

1997

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Lionel Sauzade

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Auvergne-Rhône-Alpes - Centre de documentation du patrimoine - 59 boulevard Léon Jouhaux - CS 90706 – 63050 Clermont-Ferrand CEDEX 2 - 04.73.31.84.88