Manoir dit Château Lambert

Désignation

Dénomination de l'édifice

Manoir

Appelation d'usage

Château Lambert

Titre courant

Manoir dit Château Lambert

Localisation

Localisation

Auvergne-Rhône-Alpes ; Haute-Loire (43) ; Le Chambon-sur-Lignon ; 29 route de Lambert

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Auvergne

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Tence

Adresse de l'édifice

Lambert (route de) 29

Références cadastrales

1832 A2 658, 1975 AE 667

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Logement, grange, étable, remise, four à pain, parc

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1er quart 17e siècle, 2e quart 18e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

Limite 19e siècle 20e siècle, 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1615, 1729

Commentaires concernant la datation

Porte la date

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Le manoir a été construit ou reconstruit en 1615, sans doute par la famille Lambert (date portée sur le linteau de porte). En 1642, Pierre Lambert, avocat au Puy, vend à Pierre Marlhens (1590-1658) sa " maitairie ". Celle-ci se compose alors d'une maison carrée couverte en lauzes, d'une grange en partie couverte en lauzes, d'une basse-cour avec une chambre pour le four et de terres attenantes. En 1653, Pierre Marlhens est nommé bailly du mandement du Chambon. En 1679, un autre Pierre Marlhens, petit-fils du précédent, est nommé châtelain du Chambon. En 1729, un escalier hors-oeuvre est accolé à la demeure (date portée sur le linteau de porte). A cette époque le manoir est la possession de Mathieu Marlhens (1673-1754). Dans la première moitié du 19e siècle les Marlhens sont encore propriétaires. A la limite des 19e et 20e siècles, les dépendances agricoles situées à l'est de la demeure sont remplacées par une maison-bloc et une remise avec four à pain. Au 20e siècle le manoir et ses dépendances sont restaurés.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Granite, moellon, pierre de taille

Matériaux de la couverture

Basalte en couverture

Description de l'élévation intérieure

2 étages carrés

Typologie du couvrement

Voûte en berceau, voûte d'arêtes

Typologie de couverture

Toit à longs pans, pignon couvert, croupe

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier hors-oeuvre : escalier tournant à retours sans jour, en maçonnerie

Commentaire descriptif de l'édifice

La demeure à deux étages est construite en moellons et couverte d'un toit à deux croupes. La principale salle de rez-de-chaussée renferme un potager en embrasure de fenêtre et une cheminée portant des armoiries bûchées (début 17e siècle). Cette cheminée est encadrée de deux réduits voûtés en berceau dont une souillarde. La demeure conserve diverses boiseries anciennes, parfois déplacées (17e ou 18e siècle). L'escalier hors-oeuvre est construit en pierre de taille et couvert d'un toit à une croupe. Il est de type rampe sur rampe et à deux volées. Ses paliers et ses retours sont voûtés d'arêtes. La porte extérieure de l'escalier a un linteau sculpté qui porte : des armoiries martelées, la date et un monogramme formé de deux M inversés et d'un L pour Mathieu Marlhens-Lambert. Une bretèche est à l'aplomb de cette porte. Une cave haute voûtée en berceau est adossée au mur nord du manoir. Ce même mur porte des latrines. Les ouvertures du mur ouest résultent de divers modifications. La maison-bloc construite en moellons est couverte d'un toit à une croupe. Elle comprend un logis à étage et une grange-étable. Une remise perpendiculaire à la grange-étable renferme un four à pain. Une autre dépendance est composée d'un étage de soubassement (ancienne étable à chevaux ?) et d'une grange en comble à surcroît ; elle correspond peut-être à la chambre avec four signalée en 1642. Les bâtiments et des murets délimitent une cour desservie par un portail couvert. Le manoir est entouré d'un parc boisé.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Indexation iconographique normalisée

Armoiries

Description de l'iconographie

Des armes martelées, supposées de la famille Lambert, sont sur la porte entre l'escalier et le rez-de-chaussée et sur la cheminée du rez-de-chaussée. Des armes martelées, supposées de la famille Marlhens, sont sur la porte d'accès extérieure à la cage d'escalier.

État de conservation (normalisé)

Restauré

Protection

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1996

Date de rédaction de la notice

1997

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Lionel Sauzade

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Auvergne-Rhône-Alpes - Centre de documentation du patrimoine - 59 boulevard Léon Jouhaux - CS 90706 – 63050 Clermont-Ferrand CEDEX 2 - 04.73.31.84.88