Mine du site Courriot, actuellement musée de la Mine

Désignation

Dénomination de l'édifice

Mine

Appelation d'usage

Site Couriot

Destination actuelle de l'édifice

Musée

Titre courant

Mine du site Courriot, actuellement musée de la Mine

Localisation

Localisation

Auvergne-Rhône-Alpes ; Loire (42) ; Saint-Etienne ; 3 rue du Maréchal Franchet-d'Esperey

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Rhône-Alpes

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Saint-Etienne centre

Canton

Saint-Etienne sud-ouest 1

Adresse de l'édifice

Franchet-d'Esperey (rue du Maréchal) 3

Références cadastrales

1996 CS 94

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Chevalement, logement d'ouvriers

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

19e siècle, 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1913

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Le puits Couriot a été foré en 1913 à 727 mètres sous terre par la Compagnie des Mines de la Loire. Avec plus de 1 000 mineurs après la 1ère Guerre mondiale, Couriot est le plus profond et le plus large des puits du bassin de la Loire. Il peut remonter 3 000 tonnes par an, soit le quart de la production de l'ensemble du bassin stéphanois. Les crassiers datent de 1930 et de 1947. Le puits est fermé en 1983 et transformé en musée en 1991.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Brique, acier

Commentaire descriptif de l'édifice

Le site de Couriot s'étend sur une dizaine d'hectare en bordure du nord-ouest du centre-ville. L'ensemble de ce complexe industriel permettait l'exploitation des couches profondes du bassin de la Loire, sa transformation et sa commercialisation. La plate-forme basse aujourd'hui libérée avait abrité le chevalement en bois du Puits Chatelus, des installations de lavage et de criblage de charbon, une cokère, des ateliers de traitement et un faisceau de voies ferrées. Au sud du site, la centrale électrique de Basses-Villes alimentait en énergie le chantier d'extraction et les installations diverses, une aciérie construite en 1917, des locaux annexes, le puits Culatte pour l'aérage. A l'ouest le long de la rue Calixte-Plotton, s'alignaient des logements ouvriers. Ce vaste territoire industriel, transformé en musée, comprend actuellement deux terrils dit crassiers, un chevalement métallique, des installations techniques dites de jour.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété publique

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2001

Date de rédaction de la notice

2001

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Sanquer Cendrine

Cadre de l'étude

Enquête thématique régionale (patrimoine 19e-20e siècles de Saint-Etienne)

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Auvergne-Rhône-Alpes - Centre de documentation du patrimoine - 59 boulevard Léon Jouhaux - CS 90706 – 63050 Clermont-Ferrand CEDEX 2 - 04.73.31.84.88