Pont routier dit pont de l'Affaitioux

Désignation

Dénomination de l'édifice

Pont

Précision sur la dénomination de l'édifice - hors lexique

Pont routier

Appelation d'usage

Pont de l'Affaitioux ou de la Samaritaine

Titre courant

Pont routier dit pont de l'Affaitioux

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Jura (39) ; Morez ; rue de l'Evalude

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Franche-Comté

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Morez

Adresse de l'édifice

Evalude (rue de l')

Références cadastrales

1980 AB non cadastré, domaine public

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Nom du cours d'eau traversant ou bordant l'édifice

Bienne (la)

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 19e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

4e quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1867

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Description historique

Selon Maurice Genoudet, le pont de l'Affaitioux (parfois dit de la Samaritaine du nom de la place proche, actuelle place Jules Girod) est bâti dans la deuxième moitié du 15e siècle par la famille Girod, qui exploite alors les moulins établis à proximité. Il est reconstruit après la crue extraordinaire de 1752 puis de nouveau en 1792 (1795 ?) , par l'entrepreneur Pierre-Alexis Girod : comme les autres ponts en bois, il doit être réparé tous les dix à quinze ans et rebâti régulièrement. En 1866, l'architecte Ernest Guillaume constate : " Le pont en bois de l'Affétieux [sic] établi sur la rivière de Bienne, à Morez le Bas, est arrivé à un état complet de pourriture, à ne pouvoir se supporter lui-même qu'au moyen d'étais. " Guillaume propose de le déplacer de quelques mètres en amont de son emplacement initial pour le reconstruire, en pierre, perpendiculairement à la rivière et avec une pente moins prononcée. Les travaux, d'un coût de plus de 10 000 F, sont adjugés le 10 juin 1867 au maître maçon morézien Jean Chaussemy. La réception provisoire est prononcée le 5 septembre 1868, celle définitive le 23 septembre 1869. En 1984, le tablier est refait et élargi par l'entreprise Georges Tonetti, de Montmorot (33 rue Aristide Briand) , assistée par la Société jurassienne d'Entreprise (de Messia-sur-Sorne).

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, pierre de taille, béton, béton armé

Typologie du couvrement

Voûte en berceau segmentaire

Commentaire descriptif de l'édifice

Le devis du 1er mai 1866 précise que le pont aura 10 m entre culées et 6, 30 m de largeur hors oeuvre, et que " la voûte sera en arc de cercle, de 112 degrés d'amplitude, décrite avec un rayon de 6 m de longueur : la flèche sera de 2 m 65. " Ces dimensions semblent avoir été respectées. Le tablier en béton armé, en pente descendante vers le sud-ouest, a été élargi lors de sa reprise : la chaussée a 5, 30 m de largeur et est comprise entre deux trottoirs de 0, 70 m.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété publique

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2000

Date de rédaction de la notice

2010

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Poupard Laurent

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Franche-Comté - Direction de l'Inventaire du patrimoine 4, square Castan 25031 Besançon Cedex - 03.63.64.20.00

1/4
pont routier dit pont de l'Affaitioux
pont routier dit pont de l'Affaitioux
© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine, ADAGP
Voir la notice image