Maison et usine de taille de pierre pour la joaillerie et l'industrie Buffard

Désignation

Dénomination de l'édifice

Maison, usine de taille de pierre pour la joaillerie et l'industrie

Appelation d'usage

Atelier d'horlogerie

Destination actuelle de l'édifice

Atelier ; immeuble

Titre courant

Maison et usine de taille de pierre pour la joaillerie et l'industrie Buffard

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Jura (39) ; Morez ; 15 rue Wladimir Gagneur

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Franche-Comté

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Morez

Adresse de l'édifice

Wladimir Gagneur (rue) 15

Références cadastrales

1822 SU 862, 1980 AK 59, 157

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Logement, atelier, entrepôt commercial, bûcher, cour, escalier indépendant, mur de soutènement, jardin

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e moitié 18e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

3e quart 19e siècle, 1er quart 20e siècle

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Buffard (commanditaire)

Description historique

Attestée sur le plan cadastral de 1822 mais postérieure à 1748, la maison appartient à Jean Girod en 1845. Elle est agrandie en 1866-1867 (ailes ?). Le marchand de vin Epailly y aurait eu des caves quelques temps. L'atelier de lapidairerie Buffard s'y installe en 1925 et y est signalé en 1934 avec le fabricant d'horlogerie U. Pianet. Créée en 1920 ou 1921 au lieu-dit Chanchillon (commune des Rousses) , la maison Buffard travaille uniquement la pierre synthétique. Elle passe de deux ou trois personnes à une quarantaine avant la Seconde Guerre mondiale (45 au maximum rue Wladimir Gagneur) : elle rehausse donc l'aile nord d'un troisième étage au cours de la décennie 1920, puis construit une usine aux 37 et 37 bis rue de la République (voir ce dossier) et y transfère ses activités en 1942. Le bâtiment n'accueille plus que des logements.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moellon, enduit

Matériaux de la couverture

Métal en couverture

Description de l'élévation intérieure

2 étages carrés, comble à surcroît

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées

Typologie de couverture

Toit à longs pans, pignon couvert, croupe, appentis

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre : escalier droit, en charpente, escalier de distribution extérieur : escalier en équerre, en maçonnerie, escalier isolé : escalier droit

Commentaire descriptif de l'édifice

Etagés au long de la pente, les corps de bâtiment ont des murs en moellons calcaires enduits et des toitures métalliques. La maison compte deux étages carrés et un comble à surcroît, desservis par un escalier droit en bois. Elle présente une façade à quatre travées, percées de fenêtres à linteau délardé en arc segmentaire. Les corps en retour à l'est ont trois étages carrés. Ils servaient de logement et d'atelier, ce qu'indiquent les baies du troisième étage du corps nord (étage accessible à l'aide d'une coursière en béton) et les fenêtres jumelées du deuxième étage du corps sud. Entre les deux prennent place un logement récent en rez-de-chaussée, en béton enduit et couvert d'une terrasse, et un escalier extérieur en équerre conduisant au corps fermant la cour à l'est. Ce dernier, à usage de logement, compte trois niveaux et précède une seconde cour bordée d'un bâtiment (également en béton) servant de bûchers, débarras, etc. Des jardins en terrasse, avec escalier droit indépendant, occupent la parcelle plus à l'est. Les toits sont à longs pans et pignons couverts (avec croupe au nord pour la maison) ou en appentis (ailes sud et est, bûchers). La première cour est voûtée d'arêtes avec, pour chacune des deux voûtes, un puits de lumière central. Plus haut sur la pente, le rez-de-chaussée du corps oriental est lui aussi voûté d'arêtes : il servait de cave pour le marchand de vin (sa porte en arc plein cintre donnant sur le passage au nord a été partiellement murée).

Commentaires d'usage régional

Baies multiples,maison avec atelier

Protection

Observations concernant la protection de l'édifice

Les baies multiples sont des baies d'un module courant dont la multiplication marque la présence d'un atelier.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2000

Date de rédaction de la notice

2009

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Poupard Laurent

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Franche-Comté - Direction de l'Inventaire du patrimoine 4, square Castan 25031 Besançon Cedex - 03.63.64.20.00

1/9
maison et usine de taille de pierre pour la joaillerie et l'industrie Buffard
maison et usine de taille de pierre pour la joaillerie et l'industrie Buffard
© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine, ADAGP
Voir la notice image