Maison

Désignation

Dénomination de l'édifice

Maison

Destination actuelle de l'édifice

Immeuble

Titre courant

Maison

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Jura (39) ; Morez ; 31 quai Aimé Lamy

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Franche-Comté

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Morez

Adresse de l'édifice

Aimé Lamy (quai) 31

Références cadastrales

1980 AI 121

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Boutique, logement, bûcher, buanderie

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e moitié 19e siècle

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Ricardon Jacques, dit : Neveu Ricardone (commanditaire)

Description historique

La maison est bâtie en 1886 pour Jacques Ricardon, originaire d'Italie du nord, dont le patronyme Ricardone a été francisé avant 1870. Sa façade peinte est l'oeuvre de ce même Ricardon (qui signait Jacques Ricardone Neveu ou Neveu Ricardone) , entrepreneur en gypserie, plâtrerie, peinture, papier peint, décoration, sculpture en carton pierre, etc. L'en-tête d'une facture de réfection de l'église de Foncine-le-Bas, en date du 20 novembre 1894, précise qu'il peut réaliser les " façades extérieures des maisons en rustique et à fresques " et les trophées qui en ornent la marge gauche représentent des motifs visibles sur l'élévation du bâtiment.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moellon, enduit

Matériaux de la couverture

Métal en couverture, béton en couverture

Description de l'élévation intérieure

2 étages carrés, étage en surcroît

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées

Typologie de couverture

Toit à longs pans, pignon couvert, appentis, terrasse

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier de distribution extérieur : escalier tournant à retours avec jour, en charpente, escalier de distribution extérieur : escalier droit, en charpente métallique

Commentaire descriptif de l'édifice

Les bâtiments ont des murs en moellons calcaires enduits, à l'exception de la buanderie (briques) et, peut-être, de celui au nord-est (ancien atelier, avec ses baies en arc segmentaire ?). Ce dernier et la maison ont deux étages carrés et un étage en surcroît, desservis par un escalier extérieur (tournant en bois) placé entre eux. Ils ont une couverture métallique : longs pans et pignons couverts sur la maison, appentis sur l'autre. Face au corps nord-est s'élève un édicule à usage de buanderie (le four est en place) et bûcher, dont le toit a été remplacé par une terrasse en béton. Un escalier droit métallique permet d'y accéder et ainsi de joindre l'étage du dernier corps, fermant la cour à l'est, lui aussi coiffé d'une terrasse en béton. La façade de la maison, organisée en deux travées, se distingue par son décor peint.

Technique du décor des immeubles par nature

Peinture

Indexation iconographique normalisée

Ornement à forme géométrique ; symbole : les arts

Description de l'iconographie

Recouvrant l'ensemble de l'élévation antérieure à l'exception du rez-de-chaussée, la peinture figure un faux appareil et des encadrements de baies ouvragés. Elle montre dans les chaînes d'angle et dessus de fenêtres des trophées aux motifs peu lisibles mais en relation avec les arts graphiques et le monde du bâtiment (compas, équerre, truelle, etc.).

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2000

Date de rédaction de la notice

2009

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Poupard Laurent

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Franche-Comté - Direction de l'Inventaire du patrimoine 4, square Castan 25031 Besançon Cedex - 03.63.64.20.00

1/10
maison
maison
© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine, ADAGP
Voir la notice image