Gendarmerie puis immeuble

Désignation

Dénomination de l'édifice

Gendarmerie, immeuble

Destination actuelle de l'édifice

Magasin de commerce

Titre courant

Gendarmerie puis immeuble

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Jura (39) ; Morez ; 168 rue de la République

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Franche-Comté

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Morez

Adresse de l'édifice

République (rue de la) 168

Références cadastrales

1822 SU 1061, 1062, 1980 AI 529

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Bureau d'entreprise, logement, communs, atelier, cour, jardin

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e moitié 18e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

Milieu 19e siècle

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Prost Félix-Aimé (propriétaire)

Description historique

Attesté sur le plan cadastral de 1822, le bâtiment est édifié pour la brigade de gendarmerie royale créée à Morez en 1770. L'entrepreneur Félix-Aimé Prost (de Morbier) construit de 1841 à 1843, en face à lui et sur des plans de l'architecte d'arrondissement Claude-Marie Dalloz, une nouvelle gendarmerie (détruite au 20e siècle). Le bâtiment est alors racheté par cet entrepreneur et modifié par lui ou par son successeur (le lunetier Auguste Michaud) entre 1843 et 1855 : transformation en immeuble, extension de deux travées au sud et surélévation d'un deuxième étage. Le corps au nord et l'aile à l'ouest datent peut-être de cette époque. Le site est occupé par l'épicerie et commerce de farines et grains d'André Lamy en 1934, par un cabinet d'architectes en 2000.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moellon, enduit

Matériaux de la couverture

Métal en couverture

Description de l'élévation intérieure

2 étages carrés, comble à surcroît

Typologie du couvrement

Voûte en berceau plein-cintre

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées

Typologie de couverture

Toit à longs pans, pignon couvert, appentis, noue

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour, en charpente, escalier de distribution extérieur : escalier droit, en maçonnerie, escalier de distribution : escalier en équerre

Commentaire descriptif de l'édifice

Les bâtiments ont des murs en moellons calcaires enduits, deux étages carrés et un comble à surcroît, des élévations à travées et une toiture métallique. La façade de l'ancienne gendarmerie sur la rue de la République compte sept travées, percées de fenêtres à linteau délardé en arc segmentaire à l'exception de celles du rez-de-chaussée, largement remaniées. La distribution s'y effectue à l'aide d'un escalier tournant en bois, accessible depuis le couloir central. Au premier étage, ce dernier ouvre sur un escalier droit en pierre plaqué contre l'élévation postérieure, desservant la cour et, à l'aide d'une coursière en béton, le premier étage du corps en retour. Ce corps est largement éclairé aux deux étages carrés par des fenêtres lunetières. Il s'appuie contre un troisième corps de bâtiment, fermant la cour à l'ouest, dont le rez-de-chaussée est partiellement voûté en berceau plein-cintre. L'escalier en équerre qui le traverse et donne accès aux jardins en terrasse a été refait en béton (sa première volée se développe à l'extérieur). Ces deux corps secondaires - à usage de communs, ateliers et logements - sont coiffés d'un appentis métallique.

Commentaires d'usage régional

Baies lunetières,immeuble avec atelier

Protection

Observations concernant la protection de l'édifice

Les baies lunetières sont des baies de petit module, souvent à encadrement de bois, qui signalent la présence d'un atelier (de lunetier ou d'horloger).

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2000

Date de rédaction de la notice

2009

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Poupard Laurent

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Franche-Comté - Direction de l'Inventaire du patrimoine 4, square Castan 25031 Besançon Cedex - 03.63.64.20.00

1/12
gendarmerie puis immeuble
gendarmerie puis immeuble
© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine, ADAGP
Voir la notice image