Maison puis immeuble

Désignation

Dénomination de l'édifice

Maison, immeuble

Destination actuelle de l'édifice

Boulangerie

Titre courant

Maison puis immeuble

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Jura (39) ; Morez ; 1 place Henri Lissac

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Franche-Comté

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Morez

Adresse de l'édifice

Henri Lissac (place) 1

Références cadastrales

1822 SU 1152, 1153, 1156, 1980 AI 212

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Boutique, logement, atelier, fournil, bûcher, cour

Nom de l'édifice

Place Henri Lissac

Références de l'édifice de conservation

IA39000749

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

Limite 18e siècle 19e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

Milieu 19e siècle, limite 19e siècle 20e siècle

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

La maison est bâtie entre 1782 et 1822 puis agrandie vers 1852 (rehaussement ou construction en fond de parcelle ?) et entre 1886 et 1920 (fournil sur la rue Etienne Dolet). Divers commerces y sont attestés en 1934 dont une boulangerie, seule subsistant en 2000.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moellon, enduit

Matériaux de la couverture

Métal en couverture, béton en couverture

Description de l'élévation intérieure

3 étages carrés, comble à surcroît

Typologie du couvrement

Voûte d'arêtes

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées

Typologie de couverture

Toit à longs pans, pignon couvert, terrasse, appentis

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre : escalier en vis avec jour, escalier droit, en maçonnerie, en charpente

Commentaire descriptif de l'édifice

Les bâtiments ont des murs en moellons calcaires enduits, un toit à longs pans et pignons couverts et une couverture métallique. L'immeuble a trois étages carrés et un comble à surcroît, desservis par un escalier en vis, en pierre jusqu'au deuxième étage, droit et en bois au-dessus. L'entrée principale ouvre sur un couloir dont la voûte d'arêtes s'appuie, côté escalier, sur un arc à clé pendante. L'aile en retour à l'ouest, qui compte le même nombre de niveaux, est desservie par les coursières en béton refaites sur l'élévation postérieure de l'immeuble. L'angle sud-ouest de la parcelle, contre le rocher, est occupé par un petit bâtiment qui fut atelier (et bûcher ?) et a été doté d'un étage couvert d'une terrasse en béton. Le fournil, au nord, a un étage carré et est coiffé d'un toit en appentis. Certaines baies sont en arc segmentaire : deux au premier étage de l'élévation antérieure et trois sur le mur pignon nord. Quelques fenêtres lunetières sont visibles côté cour au troisième étage.

Commentaires d'usage régional

Baies lunetières,immeuble avec atelier

Protection et label

Observations concernant la protection de l'édifice

Les baies lunetières sont des baies de petit module, souvent à encadrement de bois, qui signalent la présence d'un atelier (de lunetier ou d'horloger).

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2000

Date de rédaction de la notice

2009

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Poupard Laurent

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Sous-dossier

Adresse du dossier Inventaire

Région Franche-Comté - Direction de l'Inventaire du patrimoine
4, square Castan 25031 Besançon Cedex - 03.63.64.20.00

1/8
maison puis immeuble
maison puis immeuble
© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine, ADAGP
Voir la notice image