Maison

Désignation

Dénomination de l'édifice

Maison

Destination actuelle de l'édifice

Magasin de commerce ; atelier de lunetterie ; café ; restaurant ; immeuble

Titre courant

Maison

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Jura (39) ; Morez ; 132 rue de la République ; 19 rue des Promenades

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Franche-Comté

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Morez

Adresse de l'édifice

République (rue de la) 132 ; Promenades (rue des) 19

Références cadastrales

1822 SU 524, 1980 AI 51

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Boutique, atelier

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 18e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

1er quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1725

Commentaires concernant la datation

Porte la date

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Bonnefoy Jean-Baptiste (propriétaire)

Description historique

La maison est édifiée en 1725 (date portée, avec les initiales C.F.C., sur le linteau de la porte au n° 19 rue des Promenades) , en bordure de la route royale de Paris à Genève (actuelle rue des Promenades). Propriété en 1809 de Jean-Baptiste Bonnefoy (ou Bonnefoy-Combey) , dit Jean de la Cure, elle est modifiée lors du déplacement de la route vers l'est, entre 1809 et 1813 : sa façade postérieure est reconstruite en alignement de cette voie, qui deviendra la rue de la République, et l'entrée principale y est transférée. Devenue immeuble, elle abrite en 1934 le bazar H. Bayet, le café de Joseph Lamy et le dépôt de journaux Vacelet ; en 1937 y est aussi signalée la fabrique de lunettes Paul Gindre et Cie (aux n° 132 et 134 de la rue). Un atelier est aménagé dans le comble en 1961. En 2000, les boutiques sont une pizzeria, un magasin de photographie et un d'optique, un salon de coiffure.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moellon, pierre de taille, enduit partiel

Matériaux de la couverture

Métal en couverture

Description de l'élévation intérieure

Sous-sol, 2 étages carrés, étage en surcroît

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées

Typologie de couverture

Toit à longs pans brisés, pignon couvert

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre : escalier droit, en charpente

Commentaire descriptif de l'édifice

Les murs du bâtiment sont en moellons calcaires enduits, avec une partie en pierre de taille apparente (rez-de-chaussée de l'élévation antérieure). Desservi par un escalier droit en bois, il compte un sous-sol, deux étages carrés et un étage en surcroît (avec, notamment, un atelier aménagé dans le comble et signalé par trois fenêtres lunetières). Son élévation antérieure se caractérise par ses baies rectangulaires alors que certaines du rez-de-chaussée de l'élévation postérieure sont en arc plein cintre. Le toit est à longs pans (faiblement brisés près du faîtage) , pignons couverts et couverture métallique.

Commentaires d'usage régional

Baies lunetières,maison avec atelier

Protection et label

Observations concernant la protection de l'édifice

Les baies lunetières sont des baies de petit module, souvent à encadrement de bois, qui signalent la présence d'un atelier (de lunetier ou d'horloger).

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2000

Date de rédaction de la notice

2009

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Poupard Laurent

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Franche-Comté - Direction de l'Inventaire du patrimoine
4, square Castan 25031 Besançon Cedex - 03.63.64.20.00

1/9
maison
maison
© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine, ADAGP
Voir la notice image