Immeuble

Désignation

Dénomination de l'édifice

Immeuble

Destination actuelle de l'édifice

Café ; banque

Titre courant

Immeuble

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Jura (39) ; Morez ; 135 rue de la République

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Franche-Comté

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Morez

Adresse de l'édifice

République (rue de la) 135

Références cadastrales

1980 AE 105

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Boutique, logement, atelier, bûcher, resserre, cour, mur de soutènement, jardin

Nom de l'édifice

Place Jean Jaurès

Références de l'édifice de conservation

IA39000731

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 19e siècle

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

L'immeuble est bâti entre 1822 et 1845, vraisemblablement au cours de la décennie 1830 comme celui qui le jouxte aux numéros 129-133. Appartenant à la famille Lhomme en 1845, il abrite le café Delavenna en 1934 et une agence du Crédit mutuel en 2000.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, pierre de taille, moellon, enduit partiel

Matériaux de la couverture

Métal en couverture

Description de l'élévation intérieure

3 étages carrés, étage en surcroît

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées

Typologie de couverture

Toit à longs pans, pignon couvert, appentis

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour, en charpente

Commentaire descriptif de l'édifice

L'immeuble présente une façade antérieure en pierre de taille apparente (les autres murs étant en moellons calcaires enduits) et comporte trois étages carrés, scandés par des bandeaux et une corniche en bois, et un étage en surcroît, ouvert de fenêtres lunetières formant lucarnes côté rue. Comme celles du bâtiment des numéros 129-133, les fenêtres des étages s'inscrivent dans un cadre saillant, relié au bandeau inférieur. Il a un plan en L, masqué par la toiture métallique à longs pans : le retour à l'est contient la cage de l'escalier tournant à retours avec jour, en bois, desservant les étages à l'aide de coursières. Il se prolonge jusqu'au mur de soutènement des jardins (à appareil cyclopéen) par un corps coifé d'un appentis métallique : cette construction abritait au rez-de-chaussée (dont le plafond est constitué de moellons calcaires coincés entre des perches en bois) bûchers et resserres, et aux trois étages logements et ateliers (signalés par des fenêtres lunetières).

Commentaires d'usage régional

Baies lunetières,immeuble avec atelier

Protection

Observations concernant la protection de l'édifice

Les baies lunetières sont des baies de petit module, souvent à encadrement de bois, qui signalent la présence d'un atelier (de lunetier ou d'horloger).

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2000

Date de rédaction de la notice

2009

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Poupard Laurent

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Sous-dossier

Adresse du dossier Inventaire

Région Franche-Comté - Direction de l'Inventaire du patrimoine 4, square Castan 25031 Besançon Cedex - 03.63.64.20.00

1/9
immeuble
immeuble
© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine, ADAGP
Voir la notice image