Place Jean Jaurès

Désignation

Dénomination de l'édifice

Place

Appelation d'usage

Place de la Halle, puis place d'Armes puis place de l'Hôtel de ville ; place Jean Jaurès

Titre courant

Place Jean Jaurès

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Jura (39) ; Morez ; place Jean Jaurès

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Franche-Comté

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Morez

Adresse de l'édifice

Jean Jaurès (place)

Références cadastrales

2009 AE, AI non cadastré, domaine public

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Stationnement

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1er quart 19e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

1er quart 21e siècle

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

En 1812, la municipalité acquiert de Marc-Joseph Mandrillon un terrain situé au centre de la ville afin de créer une place publique, une promenade et une halle. La promenade est aménagée à l'ouest de la place, au long de la Bienne, et le bâtiment réunissant halle aux blés et maison commune est construit au nord, de 1818 à 1821, sur des plans de l'architecte Denis-Philibert Lapret (de Besançon). La route impériale de Paris à Genève et Milan (Grande Rue puis rue de la République) passe entre la promenade et la place jusqu'à la fin de la décennie 1810. Redressée, elle est alors transférée de l'autre côté, à l'est, et les deux décennies suivantes voient s'élever la plupart des immeubles qui la bordent, en partie dus à la famille Mandrillon (le dernier, au numéro 139, ne sera construit par Gustave Mayet qu'au début des années 1950). C'est d'ailleurs un Mandrillon, Gabriel, qui fait bâtir vers 1830 l'immeuble fermant le côté sud du site. En 1837-1838, une fontaine est édifiée au centre de la place, dite de la Halle (puis place d'Armes en 1844, du fait des exercices de la garde nationale). Elle est réalisée par Pierre-Célestin Ponard, entrepreneur à Longchaumois, suivant les plans de l'architecte d'arrondissement Claude-Marie Dalloz qui prévoit en motif d'amortissement un buste d'Emmanuel Jobez, ancien maire et bienfaiteur de la ville. Ce buste ne semble pas avoir été mis en place et elle sera par la suite ornée d'une statue de Mercure à tête d'Eole, commandée le 22 avril 1870 à la fonderie d'art J. J. Ducel et Fils (usine à Pocé-sur-Cisse, Indre-et-Loire). La place est remodelée à l'ouest par le redressement du lit de la Bienne entre 1860 et 1868, alors qu'est établie une passerelle la reliant à l'hôpital nouvellement construit sur la rive gauche. La halle et la maison commune sont remplacées par l'ensemble monumental, construit de 1887 à 1891, conçu par les architectes Tony Ferret (de Bourg-en-Bresse) et Adrien Pinchard (de Mâcon) pour réunir mairie, justice de paix, écoles maternelle et primaires, logements, musée, etc. Le réaménagement de la place à cette occasion entraîne la démolition de la fontaine par l'entrepreneur morézien Pierre Marchandon en 1891. Un kiosque à musique y est construit en 1904, fourni par la société Blot-Galland, successeur de la société Galland-Belet fondée en 1872 (Tournus, Saône-et-Loire). Il sera démoli en 1967 et remplacé par le pavillon de l'Office du Tourisme. Le côté sud de la place est totalement repris au début du 21e siècle : l'immeuble existant est rasé en septembre 2000 et remplacé par le bâtiment nommé Viseum, dû aux architectes Gilles Reichardt et Gilles Ferreux (de Lons-le-Saunier) , destiné notamment au musée de la Lunette, inauguré le 17 mai 2003. La place est réaménagée avec construction d'un parking souterrain sous le parvis du musée et redéfinition du parking de surface.

Description

Commentaire descriptif de l'édifice

Place centrale de Morez, la place Jean Jaurès est un carré de 50 à 60 m de côté. Elle s'inscrit entre deux bâtiments imposants, qui se répondent à un siècle d'intervalle : l'hôtel de ville au nord et Viseum (musée de la Lunette) au sud. Elle est limitée à l'est (hors emprise du parking) par la rue de la République, qui s'intercale entre elle et les immeubles à l'architecture soignée fermant la vue de ce côté. A l'ouest, où est implanté le pavillon de l'Office du Tourisme, quelques arbres en bordure de Bienne rappellent la promenade d'origine.

Protection et label

Référence aux objets conservés

IM39002245

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1999

Date de rédaction de la notice

2009

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Poupard Laurent

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier avec sous-dossier

Adresse du dossier Inventaire

Région Franche-Comté - Direction de l'Inventaire du patrimoine
4, square Castan 25031 Besançon Cedex - 03.63.64.20.00

1/17
place Jean Jaurès
place Jean Jaurès
© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine, ADAGP
Voir la notice image