Immeuble

Désignation

Dénomination de l'édifice

Immeuble

Destination actuelle de l'édifice

Magasin de commerce ; banque ; atelier

Titre courant

Immeuble

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Jura (39) ; Morez ; 70 rue de la République

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Franche-Comté

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Morez

Adresse de l'édifice

République (rue de la) 70

Références cadastrales

1980 AE 13

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Boutique, cour, jardin, fabrique de jardin

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 19e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

1ère moitié 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1895

Commentaires concernant la datation

Porte la date

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Paget Louis (commanditaire)

Description historique

L'immeuble est construit en 1895 (date portée sur le linteau de la porte d'entrée, avec les initiales L.P.) pour le négociant Louis Paget. A l'origine représentant en lunettes, ce dernier avait fondé en 1886 sa propre entreprise au 204 rue de la République. Il l'installe alors dans le nouveau bâtiment et, sous-traitant l'ensemble de la fabrication, vend en Europe lunettes, horloges, mètres, produits émaillés, etc. A sa mort en 1904, son frère Albin reprend l'affaire et la ramène au n° 204 (une usine sera bâtie pour elle vers 1926 au 15 rue Emile Zola ; voir ce dossier). Agrandi avant 1927 (vers 1900 ? entre 1921 et 1927 ?) par la création d'une aile en retour, l'immeuble abrite en 1934 divers artisans et commerçants, notamment P. Perrard (confection) , E. Vuillet (électricité et T.S.F.) , une succursale des Docks francs-comtois (épicerie) , D. Canapale (fourniture d'horlogerie mais aussi menuiserie - charpente - ébénisterie) , P. Bailly-Maître (peinture sur émail) , etc. (la Société générale y avait ses bureaux vers 1910). Il a été restauré au milieu des années 2000 ; à cette occasion, une petite fabrique de jardin octogonale métallique en mauvais état, qui occupait l'angle sud-ouest du jardin (à la française en 1899) , a été démolie. La plupart des baies commerciales de son rez-de-chaussée a été transformée en fenêtres et il n'abrite plus que des logements et un cabinet vétérinaire.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moellon, enduit

Matériaux de la couverture

Métal en couverture

Description de l'élévation intérieure

Sous-sol, 2 étages carrés

Partie d'élévation extérieure

Élévation ordonnancée

Typologie de couverture

Toit à longs pans, pignon couvert, appentis

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre

Commentaire descriptif de l'édifice

L'immeuble, aux murs en moellons calcaires enduits, présente une façade ordonnancée et compte un sous-sol et deux étages carrés, desservis par un escalier dans oeuvre. Les fenêtres à chaque extrémité sont jumelées (mais d'une largeur réduite) , d'autres étant visibles à l'arrière au sud. La petite aile en retour, au centre de l'élévation postérieure, est en rez-de-chaussée, avec des fenêtres en arc segmentaire en briques. Les deux corps de bâtiment ont un toit à longs pans et une couverture métallique.

Technique du décor des immeubles par nature

Ferronnerie

Indexation iconographique normalisée

Tête : femme, ornement à forme végétale, guirlande, corne d'abondance

Description de l'iconographie

Le garde-corps du balcon du premier étage surmontant la porte d'entrée est orné d'un décor de ferronnerie associant une tête de femme dans un médaillon ovale, au centre, à des motifs de guirlandes florales et cornes d'abondance d'où sortent des feuillages.

Commentaires d'usage régional

Baies multiples,immeuble avec atelier

Protection et label

Observations concernant la protection de l'édifice

Les baies multiples sont des baies d'un module courant dont la multiplication marque la présence d'un atelier.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2000

Date de rédaction de la notice

2009

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Poupard Laurent

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Franche-Comté - Direction de l'Inventaire du patrimoine
4, square Castan 25031 Besançon Cedex - 03.63.64.20.00

1/17
immeuble
immeuble
© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine, ADAGP
Voir la notice image