Atelier de clouterie puis d'émaillage, actuellement maison

Désignation

Dénomination de l'édifice

Atelier, maison

Précision sur la dénomination de l'édifice - hors lexique

Atelier de clouterie ; atelier d'émaillage

Titre courant

Atelier de clouterie puis d'émaillage, actuellement maison

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Jura (39) ; Morez ; 16 rue Voltaire

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Franche-Comté

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Morez

Adresse de l'édifice

Voltaire (rue) 16

Références cadastrales

1822 SU 10, 12, 1980 AC 11

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Nom du cours d'eau traversant ou bordant l'édifice

Evalude (dérivation de l')

Partie constituante non étudiée

Jardin

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 19e siècle

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Romand Jean (commanditaire)

Description historique

Les constructions portées sur le plan cadastral napoléonien de 1822 sont deux petites clouteries hydrauliques, tenues par Pierre-Alexis Gabet, Pierre-Claude Bailly et la veuve de Claude-Emmanuel Romand. Elles sont actionnées par une dérivation de l'Evalude (disparue) , alimentant aussi l'atelier Benoît juste en amont. Elles sont remplacées avant 1845 par le bâtiment actuel, dû à l'émailleur Jean Romand (Jean-Emmanuel Romand-Pitet) : signalé en 1855 comme atelier d'horlogerie, c'est en fait une fabrique de cadrans émaillés. Cette usine est équipée de deux roues hydrauliques verticales en-dessus, la première (d'un diamètre de 3, 70 m) pour les machines de l'atelier et la seconde (1, 90 m) pour un soufflet de forge. Par la suite, elle abrite une activité de fabrication de chalets souvenirs avant d'être convertie en habitation.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moellon, enduit

Matériaux de la couverture

Tuile mécanique

Description de l'élévation intérieure

2 étages carrés, étage en surcroît, étage de comble

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées

Typologie de couverture

Toit à longs pans, pignon couvert

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre

Commentaire descriptif de l'édifice

L'entrée du bâtiment se trouve sur le mur pignon occidental, en moellons calcaires enduits comme les autres murs. Il compte deux étages carrés, un étage en surcroît et un étage de comble. Deux fenêtres de la façade antérieure (sud) , à quatre travées, ont été remplacées par une porte de garage récente. Le toit à longs pans et pignons couverts a une couverture en tuiles mécaniques.

Commentaires d'usage régional

Maison avec atelier

Protection et label

Observations concernant la protection de l'édifice

La maison comporte ou a comporté un atelier de fabrication, dont la présence est encore lisible.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2000

Date de rédaction de la notice

2009

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Poupard Laurent

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Franche-Comté - Direction de l'Inventaire du patrimoine
4, square Castan 25031 Besançon Cedex - 03.63.64.20.00

1/2
atelier de clouterie puis d'émaillage, actuellement maison
atelier de clouterie puis d'émaillage, actuellement maison
© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine, ADAGP
Voir la notice image