Atelier de tournerie puis de lunetterie, actuellement immeuble

Désignation

Dénomination de l'édifice

Atelier, immeuble

Précision sur la dénomination de l'édifice - hors lexique

Atelier de tournerie ; atelier de lunetterie

Titre courant

Atelier de tournerie puis de lunetterie, actuellement immeuble

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Jura (39) ; Morez ; 2 rue Gambetta

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Franche-Comté

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Morez

Adresse de l'édifice

Gambetta (rue) 2

Références cadastrales

1822 SU 168, 1980 AB 86

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Cour, mur de soutènement

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 19e siècle, 4e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1860

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Martinez Jean-Samuel (commanditaire)

Description historique

Exploitant une forge appelée le Martinet neuf (actuellement 2 à 10 rue des Forges, voir ce dossier) , Girod et les frères Clément sont aussi propriétaires d'une petite clouterie, située en amont et attestée en 1822 sur le plan cadastral napoléonien. Ce bâtiment semble reconstruit avant 1840, avec tournerie hydraulique au rez-de-chaussée et logements d'ouvriers à l'étage. Il passe au milieu de la décennie 1850 à Jean-Samuel Martinez qui l'agrandit ou, plus vraisemblablement, le rebâtit en 1860. Doublant de superficie vers 1887, il est repris vers 1894 par Paul Greusard, dit fabricant au 157 Grande Rue. Il abrite la lunetterie Greusard-Paget fils cadet en 1902, les établissements Greusard en 1925. L'activité artisanale et les aménagements hydrauliques ont disparu.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moellon, enduit

Matériaux de la couverture

Métal en couverture

Description de l'élévation intérieure

2 étages de soubassement, 2 étages carrés, comble à surcroît

Typologie du couvrement

Voûte en berceau plein-cintre

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées

Typologie de couverture

Toit à longs pans, pignon couvert

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre : escalier droit, en charpente, escalier de distribution extérieur : escalier tournant à retours, en maçonnerie

Commentaire descriptif de l'édifice

L'immeuble, aux murs en moellons calcaires enduits, compte deux étages de soubassement au sud (côté Bienne) , deux étages carrés et un comble à surcroît. Leur desserte s'effectue à l'aide d'un escalier central dans oeuvre droit, en bois, et d'un escalier extérieur tournant en maçonnerie, placé au nord-ouest. L'élévation antérieure, à cinq travées, présente de larges baies au rez-de-chaussée. Le toit à longs pans a une couverture métallique. Le deuxième étage de soubassement serait voûté en plein-cintre, le premier montre un plafond fait de moellons calcaires coincés entre des perches en bois.

Commentaires d'usage régional

Immeuble avec atelier

Protection

Observations concernant la protection de l'édifice

L'immeuble comporte ou a comporté un atelier de fabrication, dont la présence est encore lisible.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2000

Date de rédaction de la notice

2009

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Poupard Laurent

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Franche-Comté - Direction de l'Inventaire du patrimoine 4, square Castan 25031 Besançon Cedex - 03.63.64.20.00

1/4
atelier de tournerie puis de lunetterie, actuellement immeuble
atelier de tournerie puis de lunetterie, actuellement immeuble
© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine, ADAGP
Voir la notice image