Bureau d'octroi, boulangerie, corps de garde et remise de matériel d'incendie

Désignation

Dénomination de l'édifice

Bureau d'octroi, boulangerie, corps de garde, remise de matériel d'incendie

Destination actuelle de l'édifice

École primaire ; poids public ; maison

Titre courant

Bureau d'octroi, boulangerie, corps de garde et remise de matériel d'incendie

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Jura (39) ; Morez ; 2 bis rue de la République

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Franche-Comté

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Morez

Adresse de l'édifice

République (rue de la) 2 bis

Références cadastrales

1980 AB 124

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 19e siècle

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Description historique

Un premier bureau d'octroi (cadastré 1822 SU 57) est installé dans le bas de Morez en 1807, sur la rive droite de l'Evalude, au long de la grande route (actuelle rue Voltaire). La rectification de cette voie, transportée sur la rive gauche en 1836, nécessite le déplacement du bureau. Un nouveau bâtiment est donc projeté à l'emplacement où se trouve un hangar abritant la pompe à incendie. L'architecte d'arrondissement Claude-Marie Dalloz en donne en 1837 un premier devis, qu'il modifie en 1841. Il prévoit une construction de 13, 55 m sur 11, 50 m, qui " se composera de caves à l'étage inférieur, et au rez-de-chaussée d'un vestibule, d'une grande remise pour les pompes, d'un bureau d'octroi et de deux pièces à la suite servant d'entrepôt, d'un corps de garde, d'une chambre pour le four et d'une autre pour la boulangerie ; l'étage au dessus, composé d'un vestibule et de sept pièces, sera destiné au logement du fournier, à celui du commis d'octroi et d'un agent de police. " Adjugés le 5 octobre 1841 à Félix-Aîmé Prost, entrepreneur à Morbier, les travaux sont reçus provisoirement le 18 septembre 1844. Dans sa délibération du 27 novembre 1849, le Conseil municipal dénonce toutefois des malfaçons dues à un défaut du mur de soutènement côté Evalude, qui conduit à son effondrement partiel et à divers désordres dans la maçonnerie. Un arrêté préfectoral condamne en novembre 1850 l'entrepreneur à effectuer les réparations et la réception peut avoir lieu le 12 décembre 1851. Le 1er mars 1858, Vital Ponard rédige un devis pour la transformation en école de filles de trois pièces au rez-de-chaussée, entérinant la suppression de la boulangerie et de son four. Un poids public lui est adjoint en 1888 avec installation d'une balance à pont-bascule de 6 tonnes par la société B. Trayvou, établie à Lyon (la Mulatière). Vendu à un particulier, le bâtiment a été transformé en maison et ses élévations nord et est modifiées avec, notamment, une extension à l'est.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moellon, enduit

Matériaux de la couverture

Tuile mécanique

Description de l'élévation intérieure

Sous-sol, 1 étage carré, étage de comble

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées

Typologie de couverture

Toit à longs pans, croupe

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre

Commentaire descriptif de l'édifice

Le bâtiment compte un sous-sol, un étage carré et un étage de comble. Sur ses murs en moellons calcaires enduits, un bandeau continu marque la séparation entre les niveaux et une corniche volumineuse court sous le toit à croupes, couvert de tuiles mécaniques.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2000

Date de rédaction de la notice

2009

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Poupard Laurent

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Franche-Comté - Direction de l'Inventaire du patrimoine
4, square Castan 25031 Besançon Cedex - 03.63.64.20.00

1/5
bureau d'octroi, boulangerie, corps de garde et remise de matériel d'incendie
bureau d'octroi, boulangerie, corps de garde et remise de matériel d'incendie
© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine, ADAGP
Voir la notice image