atelier de lunetterie dit moulin Lamy

Désignation

Dénomination

atelier

Précision sur la dénomination

atelier de lunetterie

Appellation et titre

moulin Lamy

Destinations successives et actuelle

maison

Titre courant

atelier de lunetterie dit moulin Lamy

Localisation

Localisation

Franche-Comté 39 Rousses (Les)

Aire d'étude

Morez

Lieu-dit

Barres (sous les)

Adresse

Bief Bruyant 514

Référence cadastrale

1980 G 219, 918, 919.

Milieu d'implantation

isolé

Cours d'eau

le Bief Bruyant

Parties non étud

bassin de retenue, bief de dérivation

Historique

Datation des campagnes principales de construction

milieu 19e siècle

Auteurs de l'oeuvre

maître d'oeuvre inconnu

Commentaire historique

Le bâtiment n'est pas porté sur le cadastre de 1822. D'après un témoignage oral il fut vraisemblablement construit vers 1850. Désiré Lamy y installa un atelier afin de fabriquer des verres optiques. L'entreprise est reprise au début du 20e siècle par son fils Jules, associé avec son frère Edmond et son beau-frère Edouard. Ils fabriquent alors des pince-nez et des montures de lunettes. En 1940, l'entreprise est déplacée à Morez. L'activité dans le bâtiment situé sous les Barres cesse à cette époque. Outre les 3 patrons travaillant dans l'usine, l'entreprise a accueilli jusqu'à 3 ouvriers.

Description

Matériau du gros-oeuvre et mise en oeuvre

calcaire, moellon, enduit, essentage de tôle, bois, pan de bois, essentage de planches

Matériau de la couverture

tuile mécanique, métal en couverture

Vaisseau et étage

étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, étage en surcroît

Type de la couverture

toit à longs pans, pignon couvert, appentis

Emplacement, forme et structure de l’escalier

escalier dans-oeuvre : escalier droit, en charpente

Source de l'énergie

énergie hydraulique, produite sur place, roue hydraulique verticale

Commentaire description

L'ensemble du bâtiment est constitué d'une partie entièrement en moellons calcaires, comportant un étage de soubassement et un étage en surcroît. Un essentage de tôle protège la face ouest de cette partie. Sur le côté est est accolé un corps de bâtiment comportant un étage de soubassement en moellons calcaires et un rez-de-chaussée surélevé, partiellement en pan de bois, recouvert d'un essentage de planches. L'appentis accolé sur la façade est de ce corps est couvert par un toit en métal. L'étage de soubassement le long de la rivière contient les parties de l'édifice liées à l'activité de lunetterie : atelier, poulies de renvoi, turbine... Une roue verticale est encore présente sur ce côté, il en existait une seconde, aujourd'hui disparue. Le bief de dérivation a été partiellement détruit.

Statut juridique

Statut de la propriété

propriété privée

Références documentaires

Date d'enquête

1999

Crédits

© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine

Date de rédaction de la notice

2000

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Vercez Muriel

Cadre de l'étude

inventaire topographique

Dossier

dossier individuel

Dossier adresse

Conseil régional de Franche-Comté - Direction de l'Inventaire du patrimoine 4, square Castan 25031 Besançon Cedex - 03.81.65.72.10