Hôtel, usine de lunetterie Les Fils d'Aimé Lamy ou Fidela

Désignation

Dénomination de l'édifice

Hôtel, usine de lunetterie

Appelation d'usage

Usine de lunetterie Les Fils d'Aimé Lamy ou Fidela

Titre courant

Hôtel, usine de lunetterie Les Fils d'Aimé Lamy ou Fidela

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Jura (39) ; Morez ; 167, 167 bis rue de la République

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Franche-Comté

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Jura

Canton

Morez

Adresse de l'édifice

République (rue de la) 167, 167 bis

Références cadastrales

1824 SU 1090, 1111 à 1114, 1980 AI 190, 193

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Bureau d'entreprise, atelier de fabrication, magasin industriel, atelier de réparation, logement patronal, garage, cour, jardin potager

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 18e siècle

Commentaires concernant la datation

Daté par tradition orale

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Bâti vers 1762 ou 1768 pour la famille Jobez (témoignage oral) , l'hôtel est acquis en 1849 par l'industriel Pierre-Hyacinthe Lamy. Fondateur en 1828 de la société Lamy et Lacroix, la première qui industrialisa la fabrication des lunettes à Morez, Lamy est déjà propriétaire de l'usine de l'Abbaye. Au début des années 1850, les activités lunetières et horlogères de cette dernière sont transférées dans les communs de l'hôtel, transformés en ateliers de fabrication. Dissoute en 1881, la société est remplacée par Les Fils d'Aimé Lamy, petite entreprise qui vend des lunettes assemblées à domicile par des artisans. A la fin de la Seconde Guerre mondiale, elle recommence à produire elle-même, sous la marque Fidela. En 1991, les lunettes en plastique représentent le tiers de sa fabrication, celles en métal les deux tiers restants (fabrication installée dans un local loué depuis 1988 au 9 rue du Docteur Regad). En 2010, elle ne produit que des lunettes métalliques.
590 personnes en 1863 (dont des travailleurs à domicile) : 300 pour l'horlogerie, 200 pour la lunetterie, 70 pour l'orfèvrerie et 20 pour les montres. 3 employés et 2 ouvriers en 1921. 24 personnes en 2010.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, pierre de taille, moellon, enduit partiel, bois, essentage de planches

Matériaux de la couverture

Métal en couverture

Typologie de plan

Plan rectangulaire symétrique

Description de l'élévation intérieure

Étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, étage en surcroît

Partie d'élévation extérieure

Élévation ordonnancée

Typologie de couverture

Toit à longs pans, pignon couvert, demi-croupe, noue, terrasse

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre, escalier tournant à retours avec jour, en maçonnerie

Source de l'énergie utilisée par l'édifice

Énergie électrique, achetée

Commentaire descriptif de l'édifice

Logement patronal : plan symétrique, élévation ordonnancée, pierre de taille apparente en façade, étage de soubassement, étage carré et étage en surcroît desservis par un escalier tournant, toit à demi-croupes. Bureau : soubassement, rez-de-chaussée surélevé et étage de comble éclairé par une serlienne. Atelier de réparation : étage carré et comble, demi-croupe au sud. Prolongé au nord-est par les anciennes écuries, à étage carré et étage en surcroît (fermé par un essentage de planches). Remises à automobile nord et atelier sud couverts d'une terrasse. Surface du site : 1905 m2.

Protection et label

Référence aux objets conservés

IM39002350, IM39002351

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1991

Date de rédaction de la notice

1998 ; 2010

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Poupard Laurent

Cadre de l'étude

Patrimoine industriel, inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Accès Mémoire

Patrimoine industriel du Jura ; métallurgie ; lunetterie ; chimie ; plastique ; Patrimoine industriel

1/26
tableau : portrait d'Aimé Lamy
tableau : portrait d'Aimé Lamy
© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine, ADAGP
Voir la notice image