Auberge, dite logis de La Perrière

Désignation

Dénomination de l'édifice

Auberge

Appelation d'usage

Logis de La Perrière

Titre courant

Auberge, dite logis de La Perrière

Localisation

Localisation

Rhône-Alpes ; Isère (38) ; Dizimieu

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Crémieu

Lieu-dit

Perrière (la)

Références cadastrales

1827 BU 176, 1985 BU 184

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En écart

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

17e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

18e siècle (?)

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1626

Commentaires concernant la datation

Porte la date, daté par source

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

L'auberge de la Perrière apparaît dans un procès de 1683, entre le sieur Guichard, fermier du Trézain de Crémieu, et Catherin Joncel "hoste du logis de la Perrière lès Dizimieulx", dans lequel il est dit que "César de Dizimieu a fait bâtir un logis où il établit un hoste au hameau la Perrière sur le chemin de Crémieu à Morestel, depuis une soixantaine d'année". Cette indication chronologique correspond à la date 1626 inscrite sur les anciennes écuries. Il semble que l'actuel bâtiment ait remplacé une ancienne auberge installée à la Perrière depuis au moins le 16e siècle. Le bâtiment d'origine a subit quelques transformations comme en témoignent les nombreux éléments sculptés provenant de baies démontées, ainsi que les éléments en remploi dans la maçonnerie. A une date inconnue (16e ou 17e siècle) le logis a été agrandi en direction de la route, par l'adjonction d'une remise.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moellon sans chaîne en pierre de taille, enduit

Matériaux de la couverture

Tuile mécanique

Description de l'élévation intérieure

1 étage carré

Typologie de couverture

Toit à longs pans

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier intérieur : escalier droit, en maçonnerie

Commentaire descriptif de l'édifice

Le logis se compose de deux grandes pièces séparées par le vestibule, dans lequel se situe l'escalier desservant l'étage. La pièce de gauche, accessible de l'extérieur par une porte à linteau en accolade, était chauffée par une cheminée en pierre aujourd'hui démontée. La seconde pièce possédait une cheminée à manteau en bois également détruite. Accolé à cette pièce se trouve le fournil.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Indexation iconographique normalisée

Étoile ; croix ; arbre

Description de l'iconographie

Un linteau démonté aujourd'hui déposé dans le jardin est sculpté en faible relief d'une étoile à six branches. Deux piédroits chanfreinés démontés et également déposés dans le jardin sont décorés d'un arbre à racines dénudées et d'une croix.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1996

Date de rédaction de la notice

1996

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Pelletier Olivia

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Auvergne-Rhône-Alpes - Centre de documentation du patrimoine - 59 boulevard Léon Jouhaux - CS 90706 – 63050 Clermont-Ferrand CEDEX 2 - 04.73.31.84.88