Ferme fortifiée de Bonrepos

Désignation

Dénomination de l'édifice

Ferme

Précision sur la dénomination de l'édifice - hors lexique

Ferme fortifiée

Appelation d'usage

Ferme de Bonrepos

Titre courant

Ferme fortifiée de Bonrepos

Localisation

Localisation

Rhône-Alpes 38 Panossas

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Crémieu

Lieu-dit

Bon Repos

Références cadastrales

1825 B2 215, 1987 B3 352

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Partie constituante non étudiée

Pigeonnier

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 16e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1575

Commentaires concernant la datation

Porte la date

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

La ferme de Bonrepos a été construite en grande partie dans le 4e quart du 16e siècle, comme l'indique la date portée 1575. L'aspect fortifié des bâtiments, le haut corps de logis, ainsi que la présence d'un pigeonnier et d'armoiries, détruites sans doute à la Révolution, semblent indiquer qu'elle a été édifiée pour une famille noble. A une date inconnue, elle devient la propriété des Loras de Chamagnieu, peut-être dès le mariage d'Abel de Loras avec Marguerite Du Pré, dame de Chamagnieu, en 1592. Les seigneurs de Chamagnieu ont possédé le domaine jusqu'à la Révolution. En 1725, il était loué à la famille Berger depuis plusieurs années déjà, puis à partir de 1775, il fut affermé au sieur Girier dont les propriétaires actuels sont les descendants. La grange accolée au nord des bâtiments, à l'extérieur de la cour, et le bâtiment à l'angle sud-est ont été construits après 1826.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moellon sans chaîne en pierre de taille, enduit

Matériaux de la couverture

Tuile en écaille, tuile mécanique

Description de l'élévation intérieure

1 étage carré, comble à surcroît

Typologie de couverture

Toit à longs pans

Commentaire descriptif de l'édifice

La ferme de Bonrepos s'élève le long de l'une des plus anciennes routes du canton, reliant Bourgoin à Crémieu par Panossas. La cour, fermée au sud par un haut mur de pierre, s'ouvre par un monumental portail, flanqué de deux canonnières et surmonté d'une bretèche. La clé de l'arc, traitée en bossage, porte la date 1575 sculptée sous un écu bûché. Le vaste espace central est bordé à gauche par le logis, qui conserve les traces d'une ouverture à meneau et traverse. Au nord, dans l'axe de l'entrée, se dresse une tour, desservie par un escalier extérieur, et dont la partie supérieure est occupée par un pigeonnier. Le reste des dépendances, hangar sur piles, étables, fenils, remises, bûcher, four, toits à cochons, celliers se développent autour de la cour. Dans l'angle nord-est se trouvent le passage vers les champs ainsi que la fontaine.

Commentaires d'usage régional

Ferme à cour fermée

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1997

Date de rédaction de la notice

1997

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Pelletier Olivia

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Rhône-Alpes - Service chargé de l'inventaire 6, Quai Saint-Vincent - 69001 Lyon - 04.72.00.43.70