Eglise paroissiale Saint-Jean-Baptiste ; ancienne église de l'abbaye des augustins

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Jean-Baptiste

Destination actuelle de l'édifice

Église paroissiale

Titre courant

Eglise paroissiale Saint-Jean-Baptiste ; ancienne église de l'abbaye des augustins

Localisation

Localisation

Rhône-Alpes ; Isère (38) ; Crémieu

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Crémieu

Références cadastrales

1826 C 1221, 1985 AE 158

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Nom de l'édifice

Abbaye d'ermites de saint Augustin

Références de l'édifice de conservation

IA38000110

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1er quart 14e siècle, 15e siècle, 1er quart 16e siècle, 3e quart 16e siècle, 1ère moitié 17e siècle, 3e quart 19e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

2e moitié 14e siècle, 4e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1317, 1508, 1579, 1633, 1855, 1882

Commentaires concernant la datation

Daté par source, date portée

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Description historique

La chapelle de l'abbaye des augustins et la sacristie attenante sont construites à partir de 1317, le mur d'enceinte de la ville étant utilisé comme chevet. La grande baie axiale y est ouverte dans la 2e moitié du 14e siècle. Au 15e siècle, la nef est prolongée de deux travées vers le nord, et un portail ouvert vers la ville. En 1508, le clocher est élevé au-dessus d'une tour de défense. La chapelle est affectée au service paroissial de 1570 à 1647. Des travaux de réfection, dont on ignore le détail, sont entrepris en 1579. Au 17e siècle, les fenêtres en arc brisé de la nef sont murées et remplacées par les grandes baies actuelles de la façade est ; la chapelle du Rosaire est construite au-dessus de la galerie ouest du cloître ; en 1633, un nouveau plafond lambrissé couvre la nef et le choeur. A la Révolution, la commune acquiert les bâtiments de l'abbaye : l'église redevient paroissiale. En 1855, l'architecte diocésain Berruyer remplace le plafond lambrissé de l'église par de fausses voûtes d'ogives, dont les ornements en plâtre sont réalisés par la maison Grivault et Belin, de Lyon. En 1882, le sol de l'église est refait en ciment et les anciennes dalles, en partie dalles funéraires, sont réutilisées dans le cloître.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moellon sans chaîne en pierre de taille

Matériaux de la couverture

Calcaire en couverture

Typologie de plan

Plan allongé

Description de l'élévation intérieure

3 vaisseaux

Typologie du couvrement

Voûte d'ogives, fausse voûte d'ogives

Typologie de couverture

Toit à longs pans, toit à longs pans, croupe, flèche en maçonnerie

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier intérieur : escalier droit, en charpente, escalier intérieur : escalier tournant, en charpente

Commentaire descriptif de l'édifice

L'église, édifiée nord-sud, s'apparente aux églises-halles : plan rectangulaire, chevet plat, nef à trois vaisseaux communiquant entre eux sur toute la hauteur. La chapelle d'origine qui correspond aux deux travées du choeur et à la dernière travée de la nef, conserve un décor sculpté très sobre et des vestiges de peintures monumentales. La sacristie, construite à l'ouest du choeur, est couverte de quatre voûtes d'ogives retombant sur un pilier central.

Technique du décor des immeubles par nature

Peinture (étudiée dans la base Palissy), sculpture (étudiée dans la base Palissy), menuiserie (étudiée dans la base Palissy), ferronnerie (étudiée dans la base Palissy), vitrail (étudié dans la base Palissy), décor stuqué

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

1907/07/06 : classé MH ; 1967/03/29 : classé MH

Précision sur la protection de l'édifice

Eglise : classée par arrêté du 6 juillet 1907 ; façades et toitures : classées par arrêté du 29 mars 1967

Référence aux objets conservés

IM38000418, IM38000438, IM38000453, IM38000457, IM38000458, IM38000515, IM38000184, IM38000401, IM38000494, IM38000498, IM38000511, IM38000512, IM38000402, IM38000428, IM38000465, IM38000467, IM38000468, IM38000327, IM38000330, IM38000400, IM38000445, IM38000455, IM38000462, IM38000474, IM38000507, IM38000509, IM38000412, IM38000444, IM38000448, IM38000469, IM38000470, IM38000471, IM38000413, IM38000440, IM38000463, IM38000478, IM38000504, IM38000518, IM38000405, IM38000436, IM38000475, IM38000476, IM38000477, IM38000513, IM38000516, IM38000410, IM38000414, IM38000451, IM38000452, IM38000459, IM38000473, IM38000500, IM38000185, IM38000446, IM38000449, IM38000456, IM38000472, IM38000479, IM38000490, IM38000491, IM38000501, IM38000328, IM38000416, IM38000434, IM38000326, IM38000403, IM38000404, IM38000407, IM38000409, IM38000417, IM38000439, IM38000441, IM38000447, IM38000430, IM38000450, IM38000454, IM38000503, IM38000506, IM38000508, IM38000406, IM38000408, IM38000419, IM38000502, IM38000435, IM38000443, IM38000464, IM38000519, IM38000524, IM38000411, IM38000433, IM38000442, IM38000460, IM38000492, IM38000499, IM38000505, IM38000510, IM38000186, IM38000329, IM38000415, IM38000426, IM38000427, IM38000429, IM38000431, IM38000437, IM38000461, IM38000466, IM38000488, IM38000489, IM38000496, IM38000497, IM38000520, IM38000493

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1997

Date de rédaction de la notice

1998

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Chalabi Maryannick

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Sous-dossier

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Rhône-Alpes - Service chargé de l'inventaire 6, Quai Saint-Vincent - 69001 Lyon - 04.72.00.43.70