Prieuré

Désignation

Dénomination

Prieuré

Destinations successives et actuelle

Maison

Titre courant

Prieuré

Localisation

Localisation

Centre-Val de Loire 36 Saint-Hilaire-sur-Benaize

Aire d'étude

Parc Naturel Régional de la Brenne

Canton

Bélâbre

Lieu-dit

Bourg

Référence cadastrale

1989 C 889, 890

Milieu d'implantation

En village

Historique

Datation des campagnes principales de construction

13e siècle (?), 15e siècle, 3e quart 18e siècle

Datation des campagnes secondaires de construction

3e quart 20e siècle

Datation en années

1764

Justification de la datation

Porte la date, daté par source

Auteurs de l'oeuvre

maître d'oeuvre inconnu

Commentaire historique

Le bâtiment était à l'origine le prieuré de Saint-Hilaire-sur-Benaize. Il relevait, sans doute dès le 15e siècle, de l'importante abbaye de Déols. Pour administrer leur domaine, les abbés envoyaient quelques membres de la communauté, qui s'installaient sous la direction d'un prieur. Ils étaient chargés de défricher le sol et de rendre compte à l'abbé de l'administration du domaine, mais aussi de propager la foi dans la population locale. Le prieuré devient une maison à la Révolution. Il est vendu avec les terres du Breuil le 15 avril 1809 à François Chapouille. Le 14 août 1809, François Chapouille accepte dans une lettre de céder à la commune l'emprise de terrain nécessaire à l'établissement d'une levée de terre amenant au nouveau pont. Le 25 février 1865, Monsieur de Chergé plaide devant le juge de Bélâbre dans un procès aux fins de savoir si le domicile d'habitation de Mr Testard est en son château de Puyrajoux ou en sa maison de Saint-Hilaire en raison de sa candidature aux élections sur la commune de Saint-Hilaire. Le prieuré servit de mairie. La maison et les communs construits en équerre sont les constructions d'origine, le bâtiment avec toit à croupes porte la date de 1764. L'étage du logis a été construit dans les années 1970. La tour est renfermait apparemment un oratoire. Les corbeaux de cheminée ont une forme du 15e siècle. L'ensemble était fermé par un mur d'enceinte sur les côtés nord et ouest.

Description

Matériau du gros-oeuvre et mise en oeuvre

Calcaire (?), moellon sans chaîne en pierre de taille, enduit

Matériau de la couverture

Tuile plate

Vaisseau et étage

Sous-sol, 1 étage carré, comble à surcroît, étage de comble

Type de la couverture

Toit à deux pans, croupe

Commentaire description

Ancien prieuré composé d'un logis et bâtiment annexe en équerre, et d'un bâtiment ayant vraisemblablement servi d'habitation. Ce dernier possède un toit à croupes couvert en tuile plate et porte la date de 1764. Une porte a un linteau en anse de panier chanfreiné et une autre porte, très large, en anse de panier avec encadrement chanfreiné. Le petit bâtiment accolé au logis a un angle arrondi et a contenu deux fours, dont l'un avait une bouche en pierre. Une ouverture a un encadrement taillé en cavet. Le logis est un bâtiment rectangulaire flanqué de trois tours. L'une d'elle, tronquée, contient un escalier à vis. Les portes intérieures du logis ont des encadrements sculptés en cavet ou à linteau chanfreiné. Une cheminée de pierre sur corbeaux en pointe de diamant se trouve encore au rez-de-chaussée, avec un potager indépendant. Dans une petite pièce un évier est encore en place. Plusieurs meurtrières sont visibles. Une charmille très ancienne serpente le long du côté nord-ouest de la cour.

Statut juridique

Statut de la propriété

Propriété d'une personne privée

Références documentaires

Date d'enquête

2005

Crédits

© Région Centre, Inventaire général, © PNR Brenne

Date de rédaction de la notice

2006

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Rodon Estelle

Cadre de l'étude

Enquête thématique régionale (architecture rurale de la Brenne)

Dossier

Dossier individuel

Dossier adresse

Conseil régional du Centre - Service chargé de l'inventaire 6, rue de la Manufacture 45000 Orléans - 02.38.78.85.21