Demeure

Désignation

Dénomination

Demeure

Titre courant

Demeure

Localisation

Localisation

Centre-Val de Loire 36 Mauvières

Aire d'étude

Parc Naturel Régional de la Brenne

Canton

Bélâbre

Lieu-dit

Peubert

Référence cadastrale

1833 C 191 à 193, 2003 C 225

Milieu d'implantation

Isolé

Parties non étud

Pigeonnier, grange, étable, porcherie

Historique

Datation des campagnes principales de construction

Milieu 15e siècle, 1ère moitié 16e siècle, 2e moitié 16e siècle, limite 18e siècle 19e siècle, 19e siècle

Datation en années

1447

Justification de la datation

Daté par source

Auteurs de l'oeuvre

maître d'oeuvre inconnu

Commentaire historique

Le domaine de Peubert relevait de la châtellenie du Blanc. La première mention est connue en 1563. Les descriptions de l'ensemble datant du 19e siècle correspondent à ce qu'il reste aujourd'hui. La partie la plus ancienne est la tour et le bâtiment dans lequel il est inscrit. Il y a eu en plus construction d'un bâtiment avec des étables et une grange à la fin du 18e siècle, début du 19e siècle. La charpente du bâtiment d'habitation est à entrait retroussé soutenu par un sous faîtage, contreventé en croix de Saint-André, datant de 1447, datée selon l'expertise dendrochronologique. Les fermes en sont très rapprochées. Le pigeonnier a été décrit comme ayant treize étages de boulins en pierre de taille, avec un escalier en hélice effectuant une révolution complète autour d'un axe central, aujourd'hui disparu.

Description

Matériau du gros-oeuvre et mise en oeuvre

Calcaire, grès, moellon, enduit partiel

Matériau de la couverture

Tuile plate

Vaisseau et étage

Étage de comble, comble à surcroît

Type de la couverture

Toit à deux pans, toit à un pan, toit conique, pignon couvert

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier de distribution extérieur : escalier droit, en maçonnerie, escalier intérieur : escalier en vis, en maçonnerie

Commentaire description

Ensemble composé d'un bâtiment d'habitation et d'un autre bâtiment accolé dans lequel est insérée une tour avec un escalier à vis. L'habitation est composée de trois pièces dont l'une est encore dallée en calcaire, deux pièces ont chacune une cheminée monumentale. Les ouvertures sont en plein-cintre à l'intérieur, à linteau droit à l'extérieur. Le bâtiment est surmonté d'un grenier accessible par un escalier en pierre et une lucarne au bout du bâtiment, côté chemin. Une niche prend place sous l'escalier. La porte d'accès à la tour possède un linteau sculpté d'une accolade et des jambages chanfreinés. Dans le bâtiment associé à la tour, il y a une pièce, la tour quant à elle en compte deux : une au rez-de-chaussée et un grenier. Dans l'embrasement de la fenêtre de la pièce du rez-de-chaussée a été construit un coussiège. La tour communique également avec l'habitation par une porte intérieure à encadrement chanfreiné. Une cave a également été creusée dans la roche, sous la tour. Dans la pièce du rez-de-chaussée subsiste une voûte au ras du sol avec, au-dessus, un placard fait dans un décrochement du mur. Sa fonction n'a pas été déterminée. Un bâtiment avec un toit à un pan ayant fait office de porcherie avec un four se trouve à côté du portail d'entrée. Enfin, un pigeonnier circulaire se place le long du chemin. Au rez-de-chaussée se trouve un cellier et à l'étage, les boulins.Il compte huit étages de boulins dont la moitié est en pierre, de forme carrée et le reste des boulins est en terre cuite, avec une ouverture ronde et s'incurvant en profondeur pour permettre aux pigeons de s'abriter. Le bâtiment a été cerclé il y a environ vingt ans pour éviter l'effondrement des murs. Un long bâtiment regroupant des étables et une grange se trouve en dehors de l'enceinte du domaine. Du porche d'entrée (placé sur le chemin entre la demeure et le bâtiment de ferme) il reste l'entrée piétonne en anse de panier avec les claveaux reposant sur des sommiers.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Représentation

Accolade

Etat de conservation

Menacé

Protection

Intérêt de l'oeuvre

À étudier

Eléments remarquables

Charpente ; pigeonnier

Observations

Le pigeonnier commence à s'effondrer, malgré le cerclage. La propriétaire a demandé une aide pour refaire le pigeonnier.£Façade du bâtiment de ferme remonté par Solidarité Accueil (pas dans le cadre d'aide du Parc).£Daté par dendrochronologie.

Statut juridique

Statut de la propriété

Propriété d'une personne privée

Références documentaires

Date d'enquête

2004

Crédits

© Région Centre, Inventaire général, © PNR Brenne

Date de rédaction de la notice

2004

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Rodon Estelle

Cadre de l'étude

Enquête thématique régionale (architecture rurale de la Brenne)

Dossier

Dossier individuel

Dossier adresse

Conseil régional du Centre - Service chargé de l'inventaire 6, rue de la Manufacture 45000 Orléans - 02.38.78.85.21