présentation de l'étude du patrimoine industriel d'Ille-et-Vilaine

Désignation

Titre courant

présentation de l'étude du patrimoine industriel d'Ille-et-Vilaine

Localisation

Localisation

Bretagne 35

Aire d'étude

Ille-et-Vilaine

Historique

Auteurs de l'oeuvre

Commentaire historique

Le repérage du patrimoine industriel d'Ille-et-Vilaine relève d'un partenariat entre l'Université de Haute Bretagne Rennes II et la direction régionale des Affaires Culturelles de Bretagne. L'étude s'inscrit dans le cadre des recherches menées au plan national par l'UMR22 (CNRS) et mises en œuvre dans les services régionaux de l'Inventaire. Débuté en 1998, le repérage du patrimoine industriel d'Ille-et-Vilaine s'est achevé en 2000. Deux cent cinquante quatre notices architecture (Mérimée) associées à un dossier de documentation ont été mises en forme, ainsi qu'un dossier collectif, ce dossier généralités, et trente-deux notices Palissy relatives à des machines de production. Quatre-vingt-dix-neuf des trois cent cinquante trois communes du département sont concernées par cette étude avec une concentration industrielle notable à Fougères, capitale mondiale de la chaussure et ville industrielle principale du département. Parmi les deux cent cinquante quatre établissements étudiés, cent soixante neuf n'abritaient plus aucune activité industrielle au moment de l'enquête et quarante-quatre s'inscrivent dans un dossier collectif plus conséquent. Ce dernier permet, dans un secteur d'étude donné, d'effectuer une sélection raisonnée d'un grand nombre d'édifices choisis en fonction de leur représentativité. Ainsi, le choix du dossier collectif est allé de soi pour dégager les principales caractéristiques des deux cent onze moulins repérés au cours de cette enquête. Les quarante-quatre moulins hydrauliques étudiés sont ainsi répartis dans quatre familles principales. Par ailleurs, cette enquête révèle davantage un état actuel du patrimoine industriel, qui trouve ses origines dans un certain nombre d'activités industrielles inscrites dans une période chronologique donnée, plutôt que le reflet exact d'une histoire industrielle et économique passée. Toutefois, la répartition géographique de ce patrimoine suit à grands traits les principaux pôles dans lesquels il a existé de façon notable. La cartographie dénote une certaine homogénéité quant à l'implantation des usines avec quelques zones de concentration (Fougères) et révèle aussi, pour les périodes les plus anciennes, un déterminisme géographique le long des rivières (source d'énergie hydraulique). La construction navale est localisée sur le littoral et en bord de Rance, les deux bassins granitiques du nord du département étant encore très actifs, tandis que le bassin ardoisier du sud subsiste à l'état de cratères et de petits terrils ; la commune de Bain-de-Bretagne se caractérise par sa concentration de tanneries, enfin la ville de Rennes apparaît davantage comme une plaque tournante commerciale située au cœur du département, malgré quelques établissements industriels notables comme l'imprimerie Oberthür et Citroën.

Références documentaires

Date d'enquête

1998

Crédits

© Inventaire général

Date de rédaction de la notice

2000

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Gasnier Marina

Cadre de l'étude

patrimoine industriel

Dossier

présentation de l'opération

Visite guidé

Patrimoine industriel

Dossier adresse

Conseil régional de Bretagne - Service chargé de l'inventaire Hôtel de Blossac - 6, rue du Chapitre 35044 Rennes Cedex - 02.99.29.67.67