moulin à vent du Tertre

Désignation

Dénomination

moulin

Titre courant

moulin à vent du Tertre

Localisation

Localisation

Bretagne 35 Mont-Dol

Aire d'étude

Ille-et-Vilaine

Canton

Dol-de-Bretagne

Lieu-dit

le Tertre

Référence cadastrale

1982 R 582

Milieu d'implantation

isolé

Parties non étud

atelier de fabrication, logement patronal

Historique

Datation des campagnes principales de construction

2e quart 19e siècle

Datation en années

1843

Justification de la datation

daté par travaux historiques, daté par tradition orale

Auteurs de l'oeuvre

maître d'oeuvre inconnu

Commentaire historique

A partir de 1840, le conseil municipal du Mont-Dol reçoit plusieurs demandes d'édification d'un moulin à vent sur le Mont. Ce n'est qu'en 1843 que la construction du moulin du Tertre est effective. Trois familles vont se succéder durant son exploitation ; la plus importante : la famille Gingast, est la dernière à l'avoir vu tourner. Dès les années 1930, les soies des bluteries ne sont plus en état de fonctionner et en raison de la baisse d'activité du moulin, elles ne sont pas remplacées. Durant la Seconde Guerre mondiale, le moulin à vent est remis en marche mais ce sont les cultivateurs qui doivent tamiser les farines. Le moulin cesse toute activité en 1954. En 1986, la commune en devient propriétaire et la couverture, en essence de châtaignier, est entièrement refaite. En 1995, un arbre neuf est installé sous le toit et quatre nouvelles ailes y sont solidement fixées. A la fin du XIXe siècle, le meunier F. Gingast installe une machine à vapeur qui est utilisée jusqu'au début de la Première Guerre mondiale. Elle est alors remplacée par une autre, plus puissante, avant d'être vendue à son tour vers 1928-1929. Il s'agissait alors d'une machine à vapeur Nacivet Duillon à deux cylindres permettant de travailler 24h sur 24h. Le moulin, ouvert à la visite, a conservé l'ensemble de ses installations techniques, à savoir deux meules, une bluterie, un tarare, un cabestan ainsi que les voiles servant à entoiler les ailes. Durant toute son exploitation, le moulin n'a employé que deux personnes : le meunier et un employé chargé de la collecte du blé.

Description

Matériau du gros-oeuvre et mise en oeuvre

granite, moellon

Matériau de la couverture

végétal en couverture, bardeau, ardoise

Vaisseau et étage

1 étage carré

Type de la couverture

toit conique, toit à longs pans

Source de l'énergie

énergie éolienne, produite sur place, énergie thermique, produite sur place

Commentaire description

Le moulin est construit en moellon de granite provenant de l'ancienne carrière du Mont-Dol. A un étage carré, il est aussi haut que large, soit 6, 60 m de haut et 6, 60 m de diamètre. Il est couvert d'un toit conique en bardeau de châtaignier qui reçoit les ailes du moulin et le gouvernail, madrier de 12, 90 m de long qui part du faîtage et descend jusqu'au sol ; il est destiné à faire pivoter le toit pour orienter les ailes dans le sens du vent et a vraisemblablement été posé vers 1914. A proximité, se situe l'ancien logis patronal, en rez-de-chaussée, bâti en moellon de granite et couvert d'un toit à longs pans en ardoise.

Etat de conservation

établissement industriel désaffecté

Protection

Date protection

1977/07/07 : inscrit MH

Statut juridique

Statut de la propriété

propriété de la commune

Références documentaires

Date d'enquête

1998

Crédits

© Inventaire général

Date de rédaction de la notice

2000

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Gasnier Marina

Cadre de l'étude

patrimoine industriel

Dossier

dossier individuel

Visite guidé

Patrimoine industriel