fonderie et usine de construction mécanique et usine de petite métallurgie dite Fonderies et Ateliers de l'Ouest, puis Comia FAO

Désignation

Dénomination

fonderie, usine de construction mécanique, usine de petite métallurgie

Titre courant

fonderie et usine de construction mécanique et usine de petite métallurgie dite Fonderies et Ateliers de l'Ouest, puis Comia FAO

Localisation

Localisation

Bretagne 35 Vitré

Aire d'étude

Ille-et-Vilaine

Canton

Vitré

Adresse

Châteaubriand (boulevard de) 27

Référence cadastrale

1995 AI 75, 255

Milieu d'implantation

en ville

Parties non étud

atelier de fabrication, entrepôt industriel, magasin industriel, bureau d'entreprise

Historique

Datation des campagnes principales de construction

1er quart 20e siècle

Justification de la datation

daté par source

Auteurs de l'oeuvre

maître d'oeuvre inconnu

Commentaire historique

Usine de construction mécanique fondée le 15 mai 1920 par P. Gallet et H. Tart qui établissent les statuts de la société anonyme Fonderies et Ateliers de l'Ouest (anciens établissements Gallet, Tart et Cie associés à Sire et Cie). La société a pour objet toutes opérations concernant la fonderie, la construction mécanique, la chaudronnerie, la ferblanterie, l'emboutissage et la fabrication ou la vente de tout matériel agricole. P. Gallet et H. Tart apportent à FAO, l'établissement industriel de fonderie, de construction mécanique et de fabrication de lits métalliques qu'ils exploitent 19 bd Chateaubriand, ainsi que le matériel industriel. En 1923 et 1936, la société connaît des difficultés financières en raison d'une mauvaise tenue de comptabilité. En 1966, Les Fonderies et Ateliers de l'Ouest sont autorisés à exploiter un atelier de travail des métaux et alliage, ainsi qu'un atelier d'application de peintures par pulvérisation. En 1970, installation d'un dépôt aérien de 40 m3 de liquides inflammables. En 1982, la Comia FAO succède à la société des Fonderies et Ateliers de l'Ouest. L'entreprise, qui a déménagé route de Laval, est toujours en activité ; les bâtiments du boulevard Châteaubriand sont désaffectés. En 1926, l'usine emploie cent quarante quatre ouvriers.

Description

Matériau du gros-oeuvre et mise en oeuvre

béton, béton armé, enduit, essentage de tôle

Matériau de la couverture

ardoise, métal en couverture, tôle ondulée

Vaisseau et étage

1 étage carré, étage de comble, 1 vaisseau

Type de la couverture

toit à longs pans

Source de l'énergie

énergie électrique, achetée

Commentaire description

Usine composée de plusieurs corps de bâtiment adossés les uns aux autres. L'atelier de fabrication, construit en béton armé recouvert d'enduit et en partie d'essentage de tôle, s'organise en un vaste vaisseau percé de larges baies et couvert d'un toit à longs pans. Les entrepôts et magasins industriels, accolés et implantés à l'arrière de l'atelier de fabrication, sont en essentage de tôle couverts de toits en berceau en métal qui s'enchaînent les uns aux autres.

Etat de conservation

établissement industriel désaffecté

Statut juridique

Statut de la propriété

propriété privée

Références documentaires

Date d'enquête

1998

Crédits

© Inventaire général

Date de rédaction de la notice

1999

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Gasnier Marina

Cadre de l'étude

patrimoine industriel

Dossier

dossier individuel

Visite guidé

Patrimoine industriel