usine de chaussures Jehan et Cie, puis Jehan et Carré

Désignation

Dénomination

usine de chaussures

Titre courant

usine de chaussures Jehan et Cie, puis Jehan et Carré

Localisation

Localisation

Bretagne 35 Fougères

Aire d'étude

Ille-et-Vilaine

Canton

Fougères

Adresse

Plaisance (rue de la) 16, 18

Référence cadastrale

1972 AD 26

Milieu d'implantation

en ville

Parties non étud

atelier de fabrication, bureau d'entreprise, entrepôt industriel, transformateur (abri), enclos, cour, conciergerie

Historique

Datation des campagnes principales de construction

limite 19e siècle 20e siècle, 1er quart 20e siècle

Datation des campagnes secondaires de construction

2e quart 20e siècle

Datation en années

1924, 1928

Justification de la datation

daté par source

Auteurs de l'oeuvre

maître d'oeuvre inconnu

Commentaire historique

Usine de chaussures L. Jehan et Cie fondée vraisemblablement vers 1900. Attestée comme étant la première usine électrique travaillant pour l'exportation, l'usine succède au groupe L. Jehan, Chevrel et Cie. Globe fait partie d'une de leurs marques déposées. En 1924, l'usine s'agrandit. En 1928, une partie du hangar pour le logement du concierge est transformée. En 1949, mention de l'usine de chaussures Jehan et Carré. La date de cessation d'activité est inconnue. Actuellement, les bâtiments semblent désaffectés. En 1949, l'usine Jehan et Carré emploie six personnes à la coupe, vingt à la préparation et à la piqûre, sept au montage, neuf au finissage et cinq au magasin.

Description

Matériau du gros-oeuvre et mise en oeuvre

schiste, granite, moellon, ciment, béton armé, enduit partiel

Matériau de la couverture

ardoise

Vaisseau et étage

1 étage carré

Type de la couverture

toit à longs pans brisés, shed, appentis

Source de l'énergie

énergie électrique, produite sur place

Commentaire description

Etablissement enclos. L'atelier de fabrication, de plan rectangulaire, est construit en schiste, à un étage carré couvert de sheds en ardoise et d'un toit à longs pans brisés. Ses différentes façades sont percées de baies rectangulaires encadrées de brique, certaines sont surmontées d'un linteau en granite. Le bâtiment de l'atelier abrite également les bureaux. Les différents entrepôts, certains en appentis, sont construits dans les mêmes matériaux avec parfois un enduit partiel. Le transformateur est en béton armé.

Etat de conservation

établissement industriel désaffecté

Statut juridique

Statut de la propriété

propriété privée

Références documentaires

Date d'enquête

1998

Crédits

© Inventaire général

Date de rédaction de la notice

1999

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Gasnier Marina

Cadre de l'étude

patrimoine industriel

Dossier

dossier individuel

Visite guidé

Patrimoine industriel