usine de chaussures Brionne et Brétéché, puis E. Barbier

Désignation

Dénomination

usine de chaussures

Titre courant

usine de chaussures Brionne et Brétéché, puis E. Barbier

Localisation

Localisation

Bretagne 35 Fougères

Aire d'étude

Ille-et-Vilaine

Canton

Fougères

Adresse

Georges Pompidou (avenue) 57

Référence cadastrale

1986 AS 4

Milieu d'implantation

en ville

Parties non étud

atelier de fabrication, entrepôt industriel, magasin industriel, bureau d'entreprise

Historique

Datation des campagnes principales de construction

4e quart 19e siècle

Justification de la datation

daté par source

Auteurs de l'oeuvre

maître d'oeuvre inconnu

Commentaire historique

Usine de chaussures Charles Brionne et frères fondée en 1881. La manufacture est alors spécialisée dans la fabrication de chaussures cousues et clouées. Le 1er juin 1919, constitution, pour une durée de dix années, d'une société en nom collectif Brionne et Brétéché, au capital de 250 000 f. A cette date, l'atelier de fabrication se compose d'une cave en sous-sol située sous le logement du concierge. Le rez-de-chaussée comprend un grand hall pour l'installation des machines, un magasin élevé sur cave et la salle des moteurs. Les bureaux sont situés au premier étage, ainsi qu'une grande galerie faisant le tour du hall, mais aussi le magasin de peausserie et les vestiaires. En 1971, mention des établissements Barbier Emile, constitués sous la forme d'une SARL, au capital de 630 000 f. L'usine est alors spécialisée dans la fabrication de chaussures pour femmes sous la marque Docteur Hasley et est récompensée par la coupe d'or du bon goût français pour ses articles élégants et de haute qualité, ainsi que pour le modèle déposé Alerte. En 1971, sur une superficie totale de 4 000 m2 superposés, l'usine de chaussures produit mensuellement dix huit mille paires de chaussures qui débouchent sur le marché français et les pays du marché commun. Les peaux utilisées proviennent d'Allemagne et d'Italie. L'usine est toujours en activité. Du 20 mars au 22 mars 1912, sur les cinquante employés de l'usine Brionne et Brétéché, dix-huit piqueuses en chaussures sont en grève. Elles souhaitent l'établissement d'un tarif de piqûre et de coupe. En 1973, l'usine Barbier emploie deux-cent-vingt personnes, deux cent cinquante en 1980 et deux cent cinq en janvier 1983.

Description

Matériau du gros-oeuvre et mise en oeuvre

granite, moellon, essentage d'ardoise, enduit partiel, béton, béton armé, parpaing de béton

Matériau de la couverture

métal en couverture

Vaisseau et étage

1 étage carré

Type de la couverture

shed, terrasse

Source de l'énergie

énergie électrique, achetée

Commentaire description

Usine enserrée dans le tissu urbain, ne laissant apparaître que le bâtiment des bureaux qui donne sur la rue. Ceux-ci s'organisent dans un corps de bâtiment de plan sensiblement carré, à un étage carré couvert d'un toit en terrasse. Il présente un appareil mixte partiellement enduit, en granite à une extrémité du premier niveau, tandis que le niveau supérieur est essenté d'ardoise. L'atelier de fabrication, ainsi que les entrepôts et magasins industriels, sont flanqués à l'arrière. L'atelier, également remanié, a conservé une partie de la construction originelle en granite complétée par du béton, des parpaings de béton, de l'enduit, et couvert de sheds en métal. On observe sur la façade latérale de l'ancien atelier, la trace des larges baies à arc surbaissé encadrées de brique.

Statut juridique

Statut de la propriété

propriété privée

Références documentaires

Date d'enquête

1998

Crédits

© Inventaire général

Date de rédaction de la notice

1999

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Gasnier Marina

Cadre de l'étude

patrimoine industriel

Dossier

dossier individuel

Visite guidé

Patrimoine industriel