usine de chaussures Sireul, Lebossé et Deshays, puis Lebossé Deshays, puis blanchisserie industrielle le Chevallier

Désignation

Dénomination

usine de chaussures, blanchisserie industrielle

Titre courant

usine de chaussures Sireul, Lebossé et Deshays, puis Lebossé Deshays, puis blanchisserie industrielle le Chevallier

Localisation

Localisation

Bretagne 35 Fougères

Aire d'étude

Ille-et-Vilaine

Canton

Fougères

Adresse

Vitré (rue de) 48, 50, 52

Référence cadastrale

1986 AR 605, 616, 617

Milieu d'implantation

en ville

Parties non étud

atelier de fabrication

Historique

Datation des campagnes principales de construction

limite 19e siècle 20e siècle

Datation des campagnes secondaires de construction

1er quart 20e siècle

Datation en années

1922

Justification de la datation

daté par source

Auteurs de l'oeuvre

maître d'oeuvre inconnu

Commentaire historique

Usine de chaussures Lebossé-Deshays succédant à l'ancienne enseigne Sireul, Lebossé et Deshays fondée vraisemblablement vers 1900. Elle est spécialisée dans la fabrication de chaussures en tous genres. En 1922, l'usine subit quelques transformations en vue d'un agrandissement. De source orale, elle cesse son activité vers 1953-1954. En 1971, une blanchisserie industrielle est attestée sur ce site. A cette date, la blanchisserie le Chevallier, fondée en 1880, est spécialisée dans le nettoyage et le dégraissage de tous vêtements des particuliers ou des collectivités. Elle dispose de trois magasins à Fougères. En 1971, la production hebdomadaire s'élève à 3 000 kg de linge nettoyé et apprêté. Les débouchés concernent en totalité le marché régional dans un rayon de 40 km. Aujourd'hui, les bâtiments sont occupés par l'atelier de verre plat Tropée Georges. En 1971, le matériel de production de la blanchisserie comprend du matériel de nettoyage à sec, une buanderie et le matériel nécessaire au repassage et au pressing. En 1936, l'usine de chaussures Lebossé-Deshays occupe soixante-dix ouvriers et cinquante-quatre en 1940. En 1949, huit personnes sont employées à la coupe, dix à la préparation, onze à la piqûre, sept au montage, quinze au finissage et huit en magasin. En 1971, la blanchisserie emploie vingt-cinq salariés.

Description

Matériau du gros-oeuvre et mise en oeuvre

béton, parpaing de béton, enduit

Matériau de la couverture

ardoise

Vaisseau et étage

en rez-de-chaussée

Type de la couverture

shed

Source de l'énergie

énergie électrique, achetée

Commentaire description

Bâtiment très remanié et englobé dans le tissu urbain. Seule la façade antérieure de l'atelier de fabrication est visible. En rez-de-chaussée, l'atelier, partiellement construit en parpaing de béton enduit, est couvert de sheds en ardoise. En 1971, la superficie couverte de l'usine est de 1 700 m2.

Etat de conservation

établissement industriel désaffecté

Statut juridique

Statut de la propriété

propriété privée

Références documentaires

Date d'enquête

1998

Crédits

© Inventaire général

Date de rédaction de la notice

1999

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Gasnier Marina

Cadre de l'étude

patrimoine industriel

Dossier

dossier individuel

Visite guidé

Patrimoine industriel