moulin à blé du Houx, puis minoterie

Désignation

Dénomination

moulin à blé, minoterie

Titre courant

moulin à blé du Houx, puis minoterie

Localisation

Localisation

Bretagne 35 Saint-Marc-sur-Couesnon

Aire d'étude

Ille-et-Vilaine

Canton

Saint-Aubin-du-Cormier

Lieu-dit

Moulin du Houx

Référence cadastrale

1833 C 342, 1998 YO 67, 69

Milieu d'implantation

isolé

Cours d'eau

le Couesnon

Parties non étud

atelier de fabrication, logement patronal, bâtiment d'eau, bief de dérivation, bassin de retenue, cour

Historique

Datation des campagnes principales de construction

Temps modernes

Justification de la datation

daté par source, daté par tradition orale

Auteurs de l'oeuvre

maître d'oeuvre inconnu

Commentaire historique

Le moulin du Houx est mentionné en 1804. En 1858, Jean-Marie Roullier, meunier, est autorisé à installer un second tournant et de nouvelles meules pour suffire aux moutures de ses clients. Il se plaint de l'insuffisance d'une roue qui ne saurait satisfaire l'accroissement de sa clientèle. Le régime hydraulique du moulin, appartenant à M. Coirre, est réglementé par arrêté préfectoral du 24 juillet 1882. Le vannage de décharge, placé sur la même ligne que le déversoir, se compose alors de sept vannes. L'usine possède une chute d'eau d'1, 96 m, supérieure à celle de la plupart des autres moulins situés sur le Couesnon. En 1968, la minoterie cesse toute activité. En 1882, mention de deux roues hydrauliques à aubes de 5 m de diamètre, ayant l'une 1 m de large et l'autre 65 cm, actionnant deux paires de meules. Une roue hydraulique verticale, les ouvrages régulateurs, ainsi que les broyeurs à cylindre sont toujours en place.

Description

Matériau du gros-oeuvre et mise en oeuvre

granite, schiste, moellon

Matériau de la couverture

ardoise, matériau synthétique en couverture

Parti de plan

plan centré

Vaisseau et étage

1 étage carré, étage de comble

Type de la couverture

toit à longs pans, croupe, appentis

Source de l'énergie

énergie hydraulique, produite sur place, roue hydraulique verticale

Commentaire description

Le moulin est établi sur une dérivation du Couesnon. Les ouvrages régulateurs sont situés sur la rive gauche et sont séparés des bâtiments de l'usine par une chaussée qui conduit au moulin. Ces ouvrages consistent en un déversoir et un vannage de décharge, en parfait état de conservation. Les bâtiments d'exploitation et les logements s'organisent autour d'une cour. Le moulin, construit en granite, compte un étage carré et un étage de comble couvert d'un toit à croupe en ardoise. Quelques pierres de taille en granite, en encadrement de la porte d'entrée, portent les noms des meuniers successifs, Coirre et Roullier. Il est flanqué sur sa façade postérieure de l'ancien logis patronal, petit bâtiment à un étage carré et un étage de comble à surcroît couvert d'un toit à longs pans en matériau synthétique. L'ancien entrepôt industriel, construit en schiste et en brique, en rez-de-chaussée et en partie ouvert sur l'extérieur, couvert d'un toit à longs pans, se présente sous la forme d'un petit bâtiment de plan rectangulaire. Le logis patronal actuel, construit en schiste, flanqué d'une véranda, comprend un étage de comble à surcroît couvert d'un toit à longs pans en ardoise.

Typologie

minoterie de plan centré comptant entre un et deux étages carrés surmontés d'un toit en croupe (type C2)

Etat de conservation

établissement industriel désaffecté

Statut juridique

Statut de la propriété

propriété privée

Références documentaires

Date d'enquête

1998

Crédits

© Inventaire général

Date de rédaction de la notice

1999

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Gasnier Marina

Cadre de l'étude

patrimoine industriel

Dossier

dossier individuel

Visite guidé

Patrimoine industriel